Chine: série d’émeutes du logement en octobre, contre les expulsions et la restructuration urbaine

En ce mois d’octobre 2014, des émeutes du logement ont eu lieu en différents endroits de la Chine.

À Zhumadian (province du Henan), suite à des expulsions de logements, lundi 13 octobre, des manifestant-e-s s’en sont pris aux policiers qui protégeaient un terrain (cf. photo ci-contre), mais la police a finalement pris le dessus, faisant plusieurs blessé-e-s côté manifestant-e-s.

C’est à Kunming (capitale de la province du Yunnan) que la révolte et la répression ont été les plus intenses: mardi 14 octobre, faisant face à un projet de développement urbain, des habitant-e-s d’un quartier rural de la ville, expulsé-e-s ou menacé-e-s d’expulsion, ont pris les rues de Yunnan pour exprimer leur colère. Read More

Manille (Philippines): présentation de l’espace autonome Feral Crust

Comment nous avons commencé

La communauté amie et anarchiste qui s’occupe de l’infokiosque Balay Tuklasan Likhaan nous a généreusement laissé un bout des terrains qu’ils occupent pour que nous puissions mettre en place un centre autonome de quartier que nous avons nommé « Feral Crust » (« croûte sauvage »).

L’espace autonome Feral Crust est situé sur Mabato Road, dans le quartier Ibayo-Tipas de la ville de Taguig, située dans la partie sud-est du Grand Manille. Proche d’une zone industrielle, toute la Mabato Road est squattée. Plus d’une trentaine de familles squattent à Mabato Road, qui est squattée depuis 1989. Feral Crust est situé sur Mabato road depuis mars 2014. Read More

Dacca (Bangladesh): trois jours d’expulsion de bidonvilles se terminent en affrontements dans le quartier de Maghbazar

Vendredi 12 septembre 2014, l’expulsion de bidonvilles installés le long des chemins de fer dans le quartier de Maghbazar, à Dacca, a commencé. La « Government Railway Police » (GRP) du Bangladesh, épaulée par des flics du commissariat de Ramna et de nombreux employés de Bangladesh Railway, a continué son sale travail pendant trois jours…

Les flics avaient « profité » d’un accident de train survenu jeudi 11 septembre au Karwan Bazaar, faisant quatre morts et cinq blessé-e-s, pour commencer à expulser les habitations alentours avec cet éternel prétexte de « sécurité ». C’est bien connu, détruire les logements des gens, les mettre à la rue, c’est mieux pour leur sécurité… Read More

Makassar (Indonésie): l’expulsion du quartier squatté de Pandang Raya n’aura pas eu lieu sans résistance…

Le quartier de Pandang Raya, à Makassar, a été complètement détruit.

Vendredi 12 septembre 2014, à 5 heures du matin, les habitant-e-s du quartier, soutenu-e-s par d’autres rebelles, ont commencé à mettre en place une barricade de pneus, de bouts de bois et de pierres, pour résister à une opération d’expulsion de grande envergure… À 6 heures du matin, des premiers flics en civil sont arrivés, se contentant de constater le blocage de la rue. Mais vers 7 heures, ce sont environ 600 flics en uniforme qui ont débarqué dans des véhicules de police. Parmi eux, 365 membres de la fameuse Brimob, véritable unité militaire de la police indonésienne. La bataille a commencé, et rapidement, les molotovs, pierres et autres projectiles traditionnels ont volé en direction des flics (notamment des flèches !). Read More

Zhaotong (Chine): Trois jours d’émeutes contre la saisie de terrains par l’État

Du dimanche 11 au mardi 13 mai 2014, des affrontements violents ont opposé policiers et hommes de main de l’État à des habitant-e-s de Zhaotong, ville de la province du Yunnan.

Les raisons de ces affrontements se résument simplement à une opération d’expropriation massive prévue par l’État, concernant des terrains agricoles situés en banlieue de Zhaotong, sur lesquels vivent et travaillent de nombreuses personnes.

Les affrontements ont démarré au soir du dimanche 11 mai, et ont continué jusqu’au mardi 13, journée pendant laquelle Jia Qiyun, un homme de 52 ans, a été tabassé à mort par les flics et/ou les hommes de main payés par l’État. Read More

Srinagar (Inde): Expulsion et démolition d’auto-constructions dans le quartier pauvre d’Ashai Bagh

Samedi 10 mai 2014, dans le quartier Ashai Bagh de la ville de Srinagar, au moins vingt « structures illégales » (des logements auto-construits mais aussi une demi-douzaine d’ateliers automobiles) ont été démolies par le Lakes and Waterways Development Authority (LAWDA) de Jammu & Cachemire.

Les flics et autres fonctionnaires expulseurs et démolisseurs ont été confrontés à une résistance acharnée. Read More

Morang (Népal): Des squatters affrontent la police

À Pathari, dans le district de Morang, au Népal, des affrontements ont opposé des squatters de terrains aux forces de l’ordre, hier, mardi 6 mai 2014.

Les squatters manifestaient pour exiger des autorisations officielles concernant les terrains qu’ils occupent, mais les flics ont vite tenté de disperser la manifestation, faisant usage des habituelles armes des forces de l’ordre: matraques et gaz lacrymogènes. Selon ekantipur.com, il y aurait eu au moins 46 blessés suite aux affrontements, dont 16 flics. Read More

Islamabad (Pakistan): Destructions de bidonvilles, expulsions et résistance

Lundi 14 avril 2014, le CDA (Capital Development Authority) et la police d’Islamabad ont procédé à la destruction de dizaines de katchi abadi, nom donné aux bidonvilles pakistanais, dans les secteurs I-10 et H-10 de la capitale pakistanaise. Des centaines de personnes ont ainsi perdu leur logement. Beaucoup des personnes expulsées ce jour-là étaient des réfugié-e-s d’Afghanistan ou des personnes qui avaient dû fuir le Balochistan ou les zones tribales du Pakistan. La plupart n’ont pas résisté à l’expulsion et ne se sont pas organisé-e-s pour s’y opposer, par peur de possibles arrestations, déportations ou violente répression de la part de l’État. Mais la totalité des personnes expulsées lundi se retrouvent désormais à la rue. Read More

Quezon City (Philippines): Expulsion violente de squatters et destruction d’un bidonville

Lundi 27 janvier 2014, pendant sept heures, des affrontements ont opposé des habitant-e-s d’un bidonville du quartier Sitio San Roque (à Quezon City) et les flics et travailleurs venus expulser et détruire leurs logements.

Face à la violence de l’intervention des flics et des « démolisseurs », les habitant-e-s et autres militant-e-s ont riposté à coups de bouteilles en verre, de pierres, de bouts de bois et d’engins incendiaires.

Près d’une trentaine de personnes ont été blessées (vingt-trois habitant-e-s ou militant-e-s, trois flics et trois travailleurs de l’entreprise de démolition) et au moins neuf personnes ont été arrêtées par la police. Read More

Phnom Penh (Cambodge): Deux jours de mobilisation contre les expulsions dans le quartier Boeung Kak

Mardi 24 décembre 2013 à Phnom Penh, des affrontements violents ont opposé environ 150 habitant-e-s du quartier de Boeung Kak aux forces de l’ordre, lors d’un rassemblement contre des expulsions de logements dans ce même quartier (et des problèmes de relogement faisant suite à des expulsions datant de 2008).

Parmi les manifestant-e-s, se trouvaient des habitant-e-s du quartier, des activistes qui luttent sur la question du logement, ainsi qu’une centaine de moines bouddhistes (pour la plupart membres du « réseau indépendant de moines »). Read More

Guangji (Yunnan, Chine): Émeute antipolicière contre des expropriations de terres

Depuis plusieurs jours, la police est en nombre à l’entrée du village de Guangji, dans le Yunnan, au sud de la Chine. Cette présence policière massive fait suite à une émeute qui s’est produite mardi 22 octobre lorsque de nombreux villageois ont affronté les flics venus exproprier des terres. Le projet des pouvoirs publics locaux est de remplacer ces terres cultivées depuis des siècles par un énorme complexe touristique. Là-bas comme ailleurs… Read More

Chawalgam (Inde): Des affrontements éclatent lors d’une opération de démolition de logements illégaux

Mercredi 4 septembre 2013, à Chawalgam (au Cachemire, au nord de l’Inde), des émeutes ont éclaté lorsque la police et des officiels de la région de Kulgam ont détruit des logements et tenté d’expulser des occupant-e-s d’un terrain réservé légalement à la construction d’un complexe sportif.

Au moins trois maisons habitées illégalement ont été détruites par les autorités.

Lors des des affrontements (pierres contre matraques et gaz lacrymogènes) qui ont duré plusieurs heures, plusieurs personnes ont été blessées, dont quatre policiers.

[Sources: Authint Mail, Greater Kashmir et Kashmir Times.]

Province de Gansu (Chine): Affrontements entre villageois-es et policiers contre la construction d’une nouvelle ligne de chemin de fer

Selon un article publié en anglais sur le site de Radio Free Asia, des affrontements entre des habitant-e-s du village de Shiling et environ 200 policiers ont fait plusieurs blessé-e-s, mardi 27 août 2013. Six personnes ont été arrêtées par les flics.

Les villageois-es luttent contre la construction d’une ligne de chemin de fer qui doit passer à travers leur village et détruire ainsi de nombreux logements. Plusieurs habitant-e-s ont d’ores et déjà été expulsé-e-s de leurs domiciles.

Le village de Shiling se situe dans le Gansu, province du nord de la Chine. La nouvelle ligne de train de la compagnie Tianping doit relier Tianshui à Pingliang.

Quezon City (Philippines): Emeute contre la destruction d’un quartier squatté à North Triangle

Plus de 300 personnes, résidant à Quezon City (au nord-est de Manille) dans un énorme bindonville situé dans le quartier de North Triangle, ont affronté la police anti-émeute lundi dernier (1er juillet) pour protester contre la destruction planifiée de leurs maisons.

Lors de l’arrivée en force de la police, les squatteur-euse-s et des personnes solidaires ont dressé des barricades et attaqué la police en lançant divers projectiles, parmi lesquels des pierres, des bouteilles, des engins explosifs DIY et même des excréments humains. Les coups de matraque et canons à eau des flics ont riposté, sans surprise. Read More

Quanzhou (Chine): Des paysans révoltés capturent un flic anti-émeutes

Chine: un policier capturé et ligoté par des paysans

Malgré la censure, les photos font le tour du Net chinois. Des paysans en colère dans la province du Fujian pour protester contre la saisie de terrains agricoles se sont emparés d’un policier anti-émeutes, lui ont ligoté les mains, avant qu’il ne soit tiré par une femme.
Read More