[Limoges, Toulouse, Ambert, Grenoble, …] Répandre notre rage, toujours

Un été en enfer

Le long été 2017 a été brûlant. Enedis, filiale d’EDF chargée de la gestion du réseau électrique, a été particulièrement touchée. Le 18 mai, pour « fêter » l’anniversaire de la bagnole de flic incendiée quai de Valmy, un utilitaire de cette entreprise flambe à Rennes. Puis, une douzaine de ses véhicules brûle le 30 mai à Grenoble. Comme un clin d’œil à cette action, « au début du mois de juin, quelque part en France », trois autres fourgons d’Enedis crâment. Le 11 juin c’est à Crest (Drôme) qu’un local de l’entreprise est incendié. A Bagnolet (Seine-Saint-Denis) un utilitaire d’une boîte associée à Enedis dans la pose des compteurs Linky part en feu le 2 juillet. Plusieurs voitures finissent calcinées le 17 août, sur un autre parking d’Enedis, à Bar-le-Duc (Meuse). Read More

Grenoble : Le 26 novembre, audience hors-norme au tribunal administratif pour l’application du Droit À l’Hébergement Opposable

Audience totalement hors norme prévue le 26 novembre à 14 heures au Tribunal Administratif de Grenoble (2 place de Verdun).

135 requêtes seront évoquées pour des personnes SDF qui avaient souhaité saisir la commission de médiation de l’Isère d’une procédure Daho (Droit à l’hébergement opposable).

La préfecture prétend avoir pour objectif le « zéro personne dans la rue » dans sa communication sur le plan hivernal 2018/2019…

Une communication à rapprocher de la réalité des pratiques !

Jusqu’à présent, les personnes concernées n’ont eu que des refus et elles attendent avec espoir les décisions à venir.

Ce jour, seul le Tribunal, semble avoir pris la mesure de l’urgence en fixant ces 135 requêtes, avant la survenance des grands froids…

Les personnes concernées espèrent un soutien associatif et citoyen !

Grenoble : Retour de l’électricité au 6 rue Jay : une victoire qui en appelle d’autres

Retour de l’électricité pour les familles du 6 rue Jay !

Après quasiment trois mois sans électricité, les familles vivant au 6 rue Jay peuvent de nouveau se chauffer, avoir de la lumière et se faire à manger !

Il s’agit d’une excellente nouvelle et d’une victoire pour ces familles qui ont su se mobiliser pour défendre leurs droits et tenir bon dans leur bâtiment sombre et froid malgré l’arrivée de l’hiver. Read More

Grenoble : Communiqués du 38/Centre social Tchoukar sur la pression policière de ces dernières semaines

Samedi 3 novembre aux alentours de 18h, alors que la nuit tombe et que nous fêtons les morts à la Mexicaine pour la troisième année consécutive, une quinzaine de policiers en armure menés par le commissaire de Grenoble se sont introduits, sans aucune autorisation, au 38 rue d’Alembert, centre social occupé depuis maintenant quatre ans dans le quartier Saint-Bruno.

Nous, assemblée du lieu, relatons ici les événements tels que nous les avons vécus et le contexte politique singulier dans lequel ils s’inscrivent.

Read More

Grenoble: occupation de la permanence parlementaire de La République En Marche

Le DAL 38 a participé à l’occupation de la permanence parlementaire des députés En Marche Olivier Véran et Émilie Chalas, à Grenoble en Isère, pour protester contre les mesures anti-pauvres, anti locataires, anti-squats de la loi ELAN, qui peut être validée cet après-midi par la commission mixte paritaire. En plus du dispositif anti-squat qui criminalise les personnes occupant les logements vides pour se mettre à l’abri et leur expulsion immédiate, en l’état des débats, la loi ELAN précarise durement les locataires du privé, aggrave l’accès au logement des personnes en situation de handicap, rétablit les sanctions financières contre les locataires, autorise la destruction sans jugement des maisons dans les quartiers informels en Guyane et à Mayotte. Read More

Paris: rassemblement contre la loi ELAN, mercredi 19 septembre devant le Sénat

Dans son ELAN, la République (en) marche sur la gueule des pauvres

Le projet de loi ELAN (Évolution du logement et aménagement numérique) vise à réformer le droit immobilier. Il a été présenté au Conseil des ministres en avril 2018, discuté à l’Assemblée nationale et au Sénat depuis.

Il présente plusieurs mesures anti-pauvres, dont une est particulièrement horrible: l’article 58 ter.

Cet amendement a été ajouté par la droite LR (Les Républicains), il est spécifiquement anti-squat et vise, en termes juridiques, à mettre au même niveau l’occupation de logements vides (laissés à l’abandon depuis plusieurs mois, parfois depuis des années) et la violation de domicile (c’est-à-dire l’introduction dans un logement où des personnes habitent), celle-ci étant réprimée aujourd’hui par une expulsion immédiate sans jugement et une condamnation allant jusqu’à un an de prison et 15 000 euros d’amende. Read More

Grenoble: rassemblement contre la loi ELAN et ses mesures anti-pauvres et anti-logement, à 12h le 18 septembre devant la préfecture

Bonjour,

Après la 1ère lecture à l’Assemblée nationale, puis au Sénat fin juillet qui a encore durci le projet de loi, le gouvernement et sa majorité travaillent à conclure un accord en commission mixte paritaire, afin d’éviter une 2e lecture. Cela signifie que de nouvelles mesures anti-pauvres et anti-logement menacent d’être négociées par rapport à la version initiale du projet de loi, particulièrement la criminalisation des squatters et des occupants sans titre en général, le démontage de la loi SRU, l’expulsion des familles dont un des membres consommateur de drogue a été condamné pour détention, la division par deux des délais à l’expulsion, le rétablissement de pénalités en cas de retard de loyer, ou d’amende en cas de non respect du règlement intérieur…

Cette CMP se tiendra mercredi 19 septembre à partir de 14h30 au Sénat (à Paris).

C’est pourquoi, nous avons pris l’initiative de proposer à Grenoble un rassemblement le 18 septembre à midi devant la préfecture de l’Isère dans l’idée de proposer par la suite une large coordination contre les expulsions à venir. Read More

Grenoble : Le Patio Solidaire contre les expulsions et les frontières

Nous ne savons pas quel sort sera réservé au Patio après le 30 juin, puisque nous restons sans réponse de la Présidence de l’Université… La menace d’une expulsion est présente !

Nous nous donnons rendez-vous vendredi 22 juin à 8h30 au Patio pour marcher ensemble vers le Conseil d’Administration, où la question sera débattue. Nous nous y rassemblerons pour le petit-déjeuner, intervenir à l’assemblée, y présenter nos revendications et montrer que nous sommes unis quoi qu’il advienne autour du Patio solidaire !

« Appel à défendre le Patio Solidaire »

Depuis le 5 décembre 2017, le Patio Solidaire est occupé par une soixantaine de personnes prises dans des situations administratives diverses. La majorité de ses habitant.e.s sont en situation de demande d’asile. Légalement, l’Etat doit leur fournir un hébergement. Ce qu’il ne fait que rarement. La plupart sont aussi concernées par les procédures de Dublin. Le ministère de l’Interieur cherche à les déporter vers les premiers pays par lesquels elles sont entrées en Europe (souvent l’Italie). Ces pays sont les seuls où leur demande d’asile peut-être étudiée. Read More

Grenoble : Défendons nos logements ! La Villeneuve contre les démolitions

Les locataires du 10/20 galerie de l’Arlequin invitent les 2092 personnes signataires de la pétition à une après‐midi festive et de rencontres. Invitation à une après midi festive le samedi 16 juin 2018 à partir de 16h dans le parc de la Villeneuve, derrière le 20 galerie de l’Arlequin.
Nous fêterons l’imposition d’un débat au conseil municipal concernant la démolition ou non du 20 galerie de l’Arlequin.
Ce sera aussi l’occasion de discuter ensemble aux attaques massives contre le logement (loi ELAN, baisse des APL, spéculation immobilière et foncière, programme de rénovation urbaine, etc.)

Mal-logés, sans logement, propriétaires, locataires, défendons nos logements !

[Publié le 1 juin 2018 sur Indymedia Grenoble]

Read More

Grenoble : On ne restera pas SAGES (à propos de la politique urbaine de la ZAC Flaubert)

Contrairement à leurs engagements 1 et 80 [1], dans lesquels il était question « remise à plat de tous les grands projets urbains » et « d’associer les habitants pour co-construire les projets dès leur élaboration… et donner ainsi du pouvoir d’agir avant la décision » la mairie Piolle continue sur la lancée Destot en matière d’aménagement urbain.

Après avoir étendu l’hyper-centre de Grenoble jusqu’aux grands boulevards, via la caserne de Bonne, voilà de nouveau Pierre Kermen [2] aux manettes pour l’étendre toujours plus au sud. La nouvelle coulée de ce bétonneur déchaîné se déversera sur une surface de 80 ha, allant de l’ancien IUFM au nord, de la MC2 à l’est, de la rue des Alliés au sud et du marché des MIN à l’ouest, elle se nomme la « ZAC Flaubert ». Read More

Grenoble: si la répression est leur arme, la solidarité est la notre !

Rassemblement devant le tribunal de Grenoble le 30 mai à 13h30 en solidarité avec les personnes en procès.

Rappel des faits

Mi-janvier, après plusieurs jours d’occupation d’un appartement vide à la Villeneuve, la police est venue nous en expulser. Et ce malgré, le soutien important du voisinage et les preuves que c’était bel et bien notre domicile. Encore une fois, les flics ont prétexté la dégradation pour procéder à une expulsion « illégale ». Read More

Grenoble: fascinant et misérable

Dans la nuit du lundi 16 avril, 3 agences immobilières, un Apple store et les bureaux de l’entreprise pro BTP ont été vandalisés dans le centre-ville de Grenoble. Read More

Grenoble : Les jardins d’utopie attaqués

Ce Dimanche vers les 14h alors que des étudiant·e·s sympathisant·e·s mangeaient devant l’Amphi G occupé. Une cabane des jardins d’Utopie a cramé (la cabane sleeping). Plusieurs personnes se précipitèrent pour essayer d’arrêter le feu mais c’était trop tard. Pourtant, 5 minutes avant l’incendie, le Jardin paraissait calme, une personne confirma qu’il n’y avait aucune personne sur le jardin, ni fumée, ni feu à proximité.

Et maintenant un tas de cendre… Read More

Grenoble : Dans la grisaille, une façade étoilée

C’est après dix jours de manifs, prog, cantines, occupations, jeux et discussions à Grenoble dans le contexte du festival intersquat que nous avons décidé de vandaliser l’office d’un bailleur social de la ville, Pluralis. Nous considérons cet acte comme partie prenante de la dynamique intersquat.

C’est dans la nuit du 2 avril aux alentours de 3h du matin, soit la nuit qui succédait le jour marquant la fin de la trève hivernale que nous avons attaqué cette façade, boulevard du Maréchal Foch. Une trève qui ne trouve de sens que dans la guerre structurellement imposée contre les précaires. Pour notre part, nous n’observons aucune trève dans notre affrontement quotidien contre l’existant. Read More

Grenoble : Festival intersquat du 24 mars au 1er avril 2018

Une répression qui s’intensifie depuis un an.Le squat s’inscrit dans des pratiques illégalistes (mais légitime) et nous ne sommes pas naïfs au point d’ignorer que l’État et ses institutions protègent la propriété privée, on remarque depuis un an une recrudescence de la répression sur les squatteur·euse·s s’affichant politiquement. Plus de cinquante gardes à vue, un nombre incalculable d’expulsions illégales, des procédures accélérées et parfois antonyme d’expulsion, des campements, détruit des coupures de fluides pendant l’hiver… tous ces actes nous laissent penser qu’il y a réellement de la part de la préfecture et des mairies une volonté coordonnée de tuer le mouvement squat dans son ensemble. Read More