Actions de solidarité internationale avec les squats attaqués par l’État grec

En Grèce et ailleurs, les actions de solidarité avec les squats grecs continuent. Depuis une quinzaine de jours, des actions ont eu lieu dans plusieurs pays. Quelques exemples ci-dessous:

New-York : Attaque d’une banque Marathon en solidarité avec les camarades de Grèce

Dans la nuit du 15 au 16 janvier, une succursale de la banque Marathon, à Brooklyn, a été attaquée (tags et bris de vitrine). « À travers cette action, nous envoyons un message de solidarité révolutionnaire aux 166 camarades qui ont été arrêtés ou détenus au cours de ces 2 dernières semaines à Athènes. » Read More

Athènes: Descente de flics au squat Lelas Karagianni 37

Dans son élan propriétaire et répressif, l’État grec continue à envoyer ses flics dans les squats anarchistes d’Athènes. Après les envahissements policiers de Villa Amalias, du squat de l’Université ASOEE et de Skaramaga ces dernières semaines, ça a été le tour de Lelas Karagianni 37 (LK37) ce mardi 15 janvier 2013.

Le bâtiment, squatté depuis 24 ans, est situé dans le quartier de Kypseli. LK37 a été attaqué puis envahi par les flics vers 13h. Des compagnon-ne-s criaient des slogans depuis la terrasse / le toit. Des voisin-e-s et des personnes solidaires se sont réuni-e-s autour du squat, ainsi que sur la place Amerikis, pour empêcher l’expulsion. Mais très vite, les flics sont arrivés sur la terrasse / le toit du squat et ont arrêté les compagnon-ne-s présent-e-s à ce moment-là. Un hélico supervisait l’opération. Au sol, de nombreux flics contrôlaient les identités des gens qui s’approchaient de la place Amerikis. Read More

Athènes (Grèce): Communiqué du squat Lelas Karayianni sur la réoccupation de Villa Amalias

La répression ne fléchit pas les militants

On traverse des moments historiques. Agissons au gré des circonstances. Un essaim de laquais politiques du capital local et supranational, constitué de fachos, de chenapans et d’escrocs de toute sorte, depuis l’extrême droite jusqu’à la soi-disant gauche democratique, à l’aide des medias et des bandes para-étatiques, s’adonnent effrontément à la spoliation, l’oppression et la terrorisation du peuple. Pour faire passer sans obstacle leurs plans, ils ont imposé un État d’Urgence qui n’est qu’une dictature politique camouflée sous les loques du couvert parlementaire. Le système politico-économique en faillite, afin de pérenniser son existence misérable ou au moins d’obtenir une prolongation de temps face à sa décomposition avancée, veut imposer le silence et la soumission des couches plébéiennes de la société, soit à travers la manipulation de la propagande médiatique, soit à travers la violence sans fard et le terrorisme qu’exercent sur les personnes qui résistent les forces étatiques de la répression et les bandes para-étatiques. Read More

Athènes (Grèce): Ne touchez pas au Squat Lelas Karayianni, aux lieux autogérés et aux luttes sociales auto-organisées!

On vit dans une période de crise généralisée du système et d’intensification constante d’une attaque totale des dominants contre les couches plébéiennes et plus faibles de la société. Dans ces conditions où se dévalorisent et se détruisent les conditions de vie d’importantes parties de la population, se manifestent de plus en plus des phénomènes de dédain et de délégitimation du système, ainsi que de multiplication de résistances d’en bas, politiques, sociales et de classe, spontanées ou organisées. C’est pourquoi l’attaque constamment intensifiée des dominants aux droits élémentaires et aux conditions de vie de ceux d’en bas de la société est accompagnée de l’intensification respective de la répression étatique -et, dans pas mal de cas, para-étatique- des résistances. Et, particulièrement, de ces résistances qui ne sont pas contrôlées et limitées par les institutions et les vecteurs du système, mais qui se manifestent sans tutelle, en essayant de passer de la protestation et de l’indignation spontanées des personnes opprimées et exploitées à la révolte consciente et à la revolution sociale en tant que seule réponse réelle à la crise du système et à l’attaque de la classe dominante. Read More