Paris: des nouvelles de l’affaire de la voiture de police brûlée sur le quai de Valmy en mai 2016

En février dernier, un squatteur montreuillois était arrêté chez lui, lors de la perquisition de la maison occupée au 139 avenue du Président Salvador Allende.

Incarcéré en préventive par rapport à l’affaire de la voiture de police brûlée sur le quai de Valmy à Paris le 18 mai 2016, il est passé en procès en septembre avec sept autres personnes (en l’absence d’un neuvième inculpé).

Les condamnations sont tombées ce mercredi 11 octobre, et elles sont lourdes. Le copain squatteur devrait rester en prison encore un moment, puisqu’il a été condamné à cinq ans de prison, dont deux et demi avec sursis. Le détail de toutes les condamnations a été publié sur Indymedia-Nantes. Read More

Montreuil (93): incarcération suite à l’arrestation du 7 février

Suite à la perquisition de mardi matin, 7 février, dans une maison occupée à Montreuil, le copain arrêté est passé l’après-midi du mercredi 8 devant une juge d’instruction du TGI de Paris. Celle-ci a décidé son placement en détention provisoire, dans le cadre de l’affaire de la voiture de flics brûlée le 18 mai dernier à Paris.

Ce jour là, en plein mouvement contre la loi « Travail », elle avait croisé la route d’une manif sauvage en réaction à un rassemblement de flics venus pleurnicher sur la haine dont ils font l’objet. Read More

Montreuil (93): perquise et arrestation au 139 avenue du Président Salvador Allende

Arrestation à Montreuil

Ce matin mardi 7 février vers 9h des flics de la 2e DPJ Groupe criminel n°2 du 26 rue Louis Blanc, Paris 10e, sont venus perquisitionner une maison occupée au 139 avenue du Président Salvador Allende à Montreuil.

Ils venaient chercher un des habitant-e-s qu’ils ont emmené en garde-à-vue. Ils ont aussi embarqué un ordinateur, un disque dur, tous les téléphones portables et sûrement divers autres objets. Read More

Marseille: plusieurs expulsions à la veille de la trêve hivernale

Le 1er novembre commence la trêve hivernale en ce qui concerne les expulsions de logements. Comme tous les ans, les pouvoirs publics accélèrent les procédures d’expulsion et font un grand ménage les jours précédents, dans un beau ballet mêlant la bureaucratie, l’ordre sécuritaire et l’hypocrisie.

Ce 31 octobre, deux expulsions d’envergure ont eu lieu à Marseille.

La première est celle de l’ancien centre Saint-Michel qui avait été squatté il y a quelques jours au terme d’une manifestation de 300 personnes dans le cadre des ’Deux jours contre la Loi Travail’, avec pour but d’en faire un centre social autogéré et rouvrir le parc contenu entre ses murs aux habitant-e-s du quartier, afin d’en faire un espace de rencontre et de lutte collective. Read More

France (et ailleurs): rentrée du cortège de tête et appel à un Septembre noir

Un texte en faveur d’une reprise et d’une extension des hostilités en septembre 2016.

Entre le 9 mars et le 5 juillet, quatre mois se sont écoulés, qui ont vu le mouvement social le plus intense de ces dix dernières années. Le projet de réforme du code du travail, si il a été le principal prétexte de cette mobilisation, n’en a été que l’élément déclencheur. Il a été l’une de ces gouttes qui font déborder le vase, ce vase dans lequel nous devrions nager continuellement sans jamais tenter d’en briser les parois. Pourtant le sentiment d’oppression est grandissant et cette étincelle qui a brillé pendant quatre mois était révélatrice d’un malaise largement partagé et d’une rage trop longtemps contenue. Read More

Berlin: appel à la solidarité avec l’espace autonome « Rigaer94 » expulsé

Chaque expulsion a son prix – Manifs les 5 et 9 juillet à Berlin

Cela fait maintenant plus d’une semaine que nos portes ont été découpées et que les flics et agents de sécurité ont envahi nos espaces de vie autogérés, s’installant dans les escaliers et dans nos espaces collectifs. Dès lors, l’expulsion et la destruction du rez-de-chaussée de notre maison collective a augmenté en vitesse et en agressivité. Notre espace social (comprenant le bar, espace de rencontres et de projection) la Kadterschmiede, nos atelier, laverie, grenier et jardin ont été réduits en poussière tandis que les containers ont été remplis avec nos affaires et notre histoire collective.

Notre projet rebelle et émancipateur a été supplanté par des laquais écervelés en uniformes, et nous sommes furieux, et pas seulement car nous sommes habitués à une meilleure compagnie que celle-ci. De toute façon nous faisons peu de différence entre ces cerbères en uniforme envoyés par l’Etat ou ceux des agences de sécurité privée. Read More

Rennes: nouvelle expulsion de la Maison du peuple

Réoccupée depuis le vendredi 27 mai, la Maison du Peuple a de nouveau été expulsée, ce matin (dimanche 29 mai).

Cette fois, CRS, gendarmes mobiles et pompiers ont « suffi ». Le RAID était présent mais n’est pas intervenu. À la sortie, il n’y a pas eu d’arrestations.

Suite à l’expulsion, une manifestation sauvage est prévue ce soir à 20h, place St-Anne. Read More

Rennes: et la Maison du Peuple elle est à qui ?…

Un récit de la reprise de la salle de la Cité à Rennes le 27 mai 2016

Cela fait deux semaines que tout le monde y pense. Depuis l’expulsion de la Maison du Peuple Occupée (MPO) le 13 mai et la mise en place d’un énorme dispositif policier dans la ville, il est clair pour le mouvement à Rennes que reprendre ce lieu était une nécessité. Aujourd’hui 27 mai, c’est chose faite. Discrétion oblige, le secret avait été maintenu sur le moment de cette action. C’est un groupe d’une centaine de personnes participant à l’Assemblée Générale Interpro qui s’est engouffré en quelques minutes par une porte miraculeusement ouverte. Très vite, plusieurs dizaines de personnes montent sur le toit pour bien montrer à tous que la Maison du Peuple est de nouveau occupée. Read More

Notre-Dame-des-Landes: révélations – le complot des « zadistes » contre le président, la France et le monde

Communiqué du groupe presse de la ZAD

## Révélations : le complot des « zadistes » contre le président, la France et le monde

Le 17 mai, M. Hollande a affirmé sur Europe1 que la colère suscitée depuis 2 mois par sa loi Travail dans les rues du pays est en réalité « un mouvement qui vient des zadistes et qui quelques fois peut comporter des personnes qui sont étrangères ».

M. Hollande espère faire d’une pierre deux coups. D’une part désigner une figure fantasmée et présentée comme étrangère à la masse des manifestants pour gommer l’ampleur de la contestation. Read More

Lyon: occupation de l’Ecole de la Grève, puis incendie dans la nuit…

Le collège Truffaut (Lyon 1er, place Morel), était vide depuis 2013. Il a été occupé le mardi 17 mai, en cette journée de manif. Il a été transformé en lieu d’organisation de la lutte contre la loi Travail (et son monde), et à cette occasion rebaptisé École de la Grève. Mais dans la nuit, vers 3h, un incendie s’est déclenché, poussant les occupant-e-s à évacuer les lieux d’eux-mêmes… Communiqués ci-dessous: Read More

Rennes: expulsion de la Maison du peuple

Ouverte le 1er mai dernier par le mouvement contre la loi Travail, la Maison du peuple a été expulsée par la police dans la matinée du vendredi 13 mai, avec le RAID en guest-stars…

Dès 6h30, la police intervenait malgré la présence de plusieurs dizaines de manifestant-e-s venu-e-s soutenir les occupant-e-s. A l’intérieur, les CRS n’ont pas fait de détail: ils ont tout pété. Plusieurs personnes étant montées sur les toits pour empêcher l’expulsion, le RAID est intervenu à l’aide d’une grue située sur un chantier tout proche (!) et d’une nacelle des pompiers. Une personne a été interpellée. Read More

Rennes: présentation de la Maison du peuple

Un tract distribué, vendredi 6 mai, à l’entrée de la Maison du peuple, à Rennes (pourvu que ça dure !).

Salut, ça lutte,

La Maison du peuple est un lieu arraché par le mouvement contre la loi Travail [le premier mai dernier]. Ce qui semble s’élaborer politiquement ici dépasse largement le cadre de l’opposition à cette loi. On s’y organise, de façon autonome, pour répondre à nos besoins et nos aspirations, malgré toutes les formes de répression institutionnelles (interdiction de centre-ville, violence policière, arrestations massives, écrasement judiciaire, etc.). Read More

Marseille: bouffe vegan en soutien aux inculpé-es du Manba 3 et de la manif du 28 avril

Bouffe en soutien aux inculpé-es du Manba 3 et de la manif du 28 avril.

Samedi 7 mai 2016 à 12h
En soutien à la caisse anti-répression.
A la Casa Consolat, 1 rue Consolat, Marseille (métro Réformé) Read More

Saint-Maurice (94): journée contre la répression au ciné Avesso

2016-05-07_SaintMaurice_journeecontrelarepression
Read More

Bordeaux: présentation de la Chaufferie

Ajout et mise à jour de squat!net datée du 6 novembre 2017, à la demande de l’association qui a récupéré les locaux dont il est question plus bas dans l’article. Une mairie de plus qui s’achète une image sociale à bon compte.

« Le 18 rue du Cloître n’est plus un squat, le propriétaire du bâtiment − la mairie de Bordeaux − en ayant fait une maison d’associations à caractère social et solidaire. »


La Chaufferie embrase la belle endormie.
Elle est un foyer des luttes.
Elle appelle à s’organiser.
La Chaufferie Existe & Résiste. Viens !

Au début de l’histoire, dans le cadre du mouvement contre la loi Travail, une dizaine de personnes imaginent concrètement organiser La Nuit Rouge le 31 mars, place Saint-Michel. On ne se connaît pas vraiment, a priori nous n’avons ni l’habitude ni le goût de nous organiser ensemble, mais le désir profond de construire une situation de rencontres et de discussions politiques nous embarque dans l’aventure. L’équipe est bancale, la Nuit Rouge ne se tient pas, mais on nous a parlé, au hasard d’une réunion, d’une maison à trois étages, quartier Saint-Michel, disponible et à réquisitionner [occuper]. Des migrants, demandeurs d’asile ou sans-papiers nous proposent alors d’ouvrir ce lieu ensemble et d’en faire la maison du mouvement. Nous sommes le 20 avril, la Chaufferie est ouverte ! Read More