Antioquia (Colombie): une opération d’expulsion termine en affrontements

Selon un article paru le 10 février 2013 sur le site d’info mainstream vanguardia.com, une opération d’expulsion de logements auto-construits sur des terrains squattés à Yondó, en Antioquia (Colombie), a tourné à l’affrontement entre habitant-e-s et forces de l’ordre ce samedi 9 février.

Pour cette intervention, 250 unités de police ont été mobilisées, parmi lesquelles des membres de l’Esmad (police anti-émeute colombienne) et la Sijín (section de la police judiciaire et d’investigation). 180 familles étaient directement visées par cette opération d’expulsion, qui était la troisième tentative policière d’expulser des lieux. Read More

Athènes: Discussion sur 30 ans de squats…

Jeudi 7 février 2013, une discussion publique impliquant de nombreuses personnes a eu lieu au centre social occupé VOX, à Exarchia (quartier du centre-ville d’Athènes). Le thème était « Trente ans de squats à Athènes: La projectualité social et politique du squat, hier, aujourd’hui et demain ».

Parmi les participant-e-s à la discussion, il y avait des personnes vivant ou ayant vécu dans les squats athéniens de Valtetsiou (1981), Charilaou Trikoupi (1985), Lelas Karagianni 37 (1988, toujours ouvert), Villa Amalias (1990), Fylis et Ferron (1991), Alkamenous (1993), Ano-Kato Patission (1996, toujours ouvert), Patission 61 et Skaramaga (2009) et Epavli Kouvelou (2010, toujours ouvert). Read More

Bâle (Suisse): La moitié du squat de la Villa Rosenau a été détruite par le feu

Dimanche 3 février, pendant la nuit, la moitié du dernier squat de Bâle a été brûlée. Aucun-e des habitant-e-s n’a été blessé-e. Le feu a probablement été causé par un incident technique. À présent, l’avenir de la Villa Rosenau, squattée depuis 2004, est incertain.

Read More

Patras (Grèce): Lors d’un match de football amateur, les joueurs déploient des banderoles de solidarité avec les squats

En janvier 2013, dans la ville de Patras, un match de foot entre deux clubs amateurs a vu l’ensemble des joueurs des deux équipes déployer des banderoles en solidarité avec les squats récemment attaqués par l’État grec.

Un des clubs est l’APO, le Football Club Autonome de Patras – un collectif anarchiste. Ils sont entrés sur le terrain avec une banderole sur laquelle était écrit “État et para-État, pas touche aux squats – Solidarité avec les espaces auto-organisés – Pas un seul pas en arrière”. Read More

Toulouse: communiqué des habitant⋅e⋅s du nouveau centre social autogéré

Depuis maintenant deux ans, la Campagne de Réquisition, Entraide et Autogestion réquisitionne des bâtiments vides, à l’abandon ou soumis à la spéculation immobilière. Nous sommes un collectif avec toutes celles et ceux qui veulent y participer : des mal-logé.e.s, des familles laissées à la rue par l’Etat et le capitalisme, des gens qui ne peuvent plus payer leurs loyers, des gens qui en ont marre de ce système, des gens solidaires…

Nous pensons que l’État n’est pas la solution, qu’il fait partie du problème et que personne ne peut s’occuper de nous mieux que nous-mêmes. Nous sommes nombreus.e.s à la CREA à tenter de dépasser cette société pyramidale fondée sur l’argent, le pouvoir, le racisme et le sexisme… Nous cherchons ensemble des moyens de détruire ces oppressions qui nous traversent. Alors nous cherchons à remplacer tout ça, ici et maintenant, par la solidarité, l’égalité et l’autonomie, réelles et concrètes et cette forme de logement, nous permet de nous émanciper, et de nous organiser. Read More

Tags: ,

Paris: Expulsion du squat de Cité Aubry

Le squat du 11 cité Aubry, dit « Chez Martine » (métro Alexandre Dumas), qui avait ouvert début 2012, a été expulsé le mardi 5 février 2013 au matin à grand renforts de plusieurs fourgons de CRS et voitures de la BAC.

Les flics ont envahi le squat par devant et par derrière: en passant par le cimetière du Père Lachaise dont le squat était mitoyen, et par la rue. Read More

Tours: Thanks for the Future, la fin d’un squat

Read More

Rennes: Retour sur l’occupation et l’expulsion du 4 rue des Francs Bourgeois

Vendredi 1er février, 14h

La police municipale s’arrête devant l’immeuble situé au 4 rue des Francs Bourgeois, en plein centre de Rennes. Ce bâtiment est occupé depuis quelques jours par une dizaine de personnes.
Après quelques coups donnés pour tester la résistance de la porte, une discussion s’engage entre les municipaux et des personnes à la fenêtre.
Après plusieurs échanges avec des personnes dans la rue arrivées en soutien et avec les occupant-e-s, les policiers municipaux partent en sous-entendant qu’une procédure devrait être lancée et qu’il y a peu de chance qu’une expulsion ait lieu dans la journée.

Les occupant-e-s et leurs soutiens dans la rue décident de ne pas relâcher leur vigilance pour autant. Read More

Montpellier: Le TTGC avait fait une syncope…

1 an déjà. Ha ils avaient beau jeu de croire que le fait de nous expulser nous arrêterait, que nous laisserions les chirurgiens de la SERM faire leur opération Grand Coeur tranquillement. Et ben ils se sont plantés. Figuerolles est un véritable kyste. La SERM l’a appris à ses dépens, lorsqu’une vingtaine de personnes ont foutu le bordel jeudi 31 janvier au vernissage d’une exposition aux locaux de la mission Grand Cœur. Puis deux jours plus tard, c’est la porte anti squat du TTGC qui est tombée à grands coups de baguette magique, permettant à une cinquantaine de personnes d’y pénétrer pour la soirée… Read More

Bucaramanga (Colombie): Affrontements lors d’une opération d’expulsion dans le quartier San Luis

Mercredi 16 janvier 2013, une tentative d’expulsion de logements dans le quartier San Luis de la ville de Bucaramanga s’est terminée en véritable champ de bataille entre les habitant-e-s du quartier et les forces de police. Environ 300 personnes ont refusé de quitter leurs logements malgré l’ordre d’expulsion.

Vers 16h, des flics de la Policía Metropolitana, en compagnie de fonctionnaires de la mairie de Bucaramanga, ont donné ordre aux habitant-e-s de quitter leurs domiciles. Read More

Barranquilla (Colombie): Expulsion mouvementée d’une maison du quartier El Valle

Le 31 janvier 2013, le quartier El Valle, à Barranquilla, a été secoué par des affrontements entre habitant-e-s et policiers. Une opération d’expulsion de la maison habitée par trois familles du quartier a commencé vers 9 heures du matin, et la résistance des habitant-e-s menacé-e-s d’expulsion et de plusieurs de leurs voisin-e-s a duré au moins trois heures.

Les flics, en mode anti-émeute, ont chargé à la matraque et à la lacrymo. La maisons était barricadée, et les gens n’ont pas hésité à caillasser les flics pour les empêcher d’intervenir. Read More

Inde : Résistance villageoise dans l’Odisha

[Le 3 fév. 2013], de violentes manifestations ont éclaté sur le site du groupe sidérurgique coréen POSCO dans le district de Jagatsinghpur (Etat de l’Odisha). Près de 400 policiers ont réprimé les villageois qui luttent contre leur expulsion du site. Les villageois luttent contre la décision du gouvernement d’acquérir de force leurs terres au bénéfice de POSCO. Des femmes et des enfants ont été blessés dans le matraquage.

Read More

Turin: Mise en échec des expulsions/sfratti de janvier

En décembre 2012, une brochure est sortie au sujet de la lutte contre les sfratti à Turin.

Les sfratti, c’est quoi ?
Sfratto (sfratti au pluriel): c’est une expulsion de logement, suite à un impayé de loyer ou de prêt.

En gros, cette brochure est une compilation de textes parmi lesquels se trouvent aussi bien des récits subjectifs (permettant de comprendre les pratiques de lutte qui ont cours depuis deux ans à Turin) que des réflexions plus théoriques notamment sur les perspectives de ces luttes.

La brochure en question, téléchargeable en PDF et lisible sur l’écran, se trouve sur infokiosques.net.


Le 19 janvier dernier, une manifestation a eu lieu dans les rues de Turin, contre les sfratti. Le texte ci-dessous, traduit de l’italien, publié initialement sur Macerie, revient sur cette journée. Read More

Dijon: Expulsion d’une nouvelle maison squattée, rue Lecoulteux

Communiqué de presse du 1er février 2013

Expulsions illégales, gazages et gardes à vue… jusqu’où la police dijonnaise ira-t-elle pour laisser des maisons à l’abandon ?

Vendredi 1er février, la police nationale a procédé de manière brutale et illégale à l’expulsion d’une maison située 24 rue Lecoulteux, à Dijon. Celle-ci avait en effet été réquisitionnée il y a une semaine par un collectif d’individus, révoltés que pareille demeure puisse rester vide et se dégrader des années durant, quand nombre de gens sont à la rue pendant ce temps… Read More