Lyon: Le GIPN expulse un squat route de Vienne

Selon un article paru sur le site mainstream Lyon-Capitale, un squat situé route de Vienne, à Lyon, a été expulsé au matin du 21 juin par le GIPN.

Deux jours auparavant, une altercation avait opposé les squatters à des journaleux de France 3.

Ci-dessous, les récits des événements relatés sur Rebellyon et Lyon-Capitale:
Read More

Montpellier: Expulsion du Très Très Grand Coeur

Le GIPN à 6h du mat (26 janvier) qui arrive par les toits en te braquant de leurs fusils à pompe, sous l’oeil des journalistes gracieusement invités pour qu’ils constatent que tout se passe « dans le calme »… C’était hier matin à Montpellier.

16 personnes à la rue, voilà qui ne doit émouvoir personne, et le soi-disant « saccage » (le déménagement de trois meubles sur le trottoir) des locaux de Grand Coeur devrait en revanche choquer. Quand à l’interpellation d’une personne et son inculpation prochaine pour outrage, pas un mot. Car l’image de « calme » en aurait peut-être été moins nette. Et c’est vrai que tout n’a pas été calme car des chants et des slogans rageurs ont bel et bien accompagné cette misérable opération d’expulsion. Mais dans ce cas pourquoi n’avoir pas arrêté tous les squatters et leurs quelques soutiens? Tout ça pour dire que cette expulsion ne doit pas rester anecdotique. Une bouffe, un point info et une discussion aura lieu samedi prochain (4 février) place Salengro. Read More

Fontenay-sous-bois (94): Expulsion de la Buissonnière

Squat la Buissonnière à Fontenay

Ce matin, à 7h du mat, une centaine de flics, composés de pas mal de brigades (Gipn, déminage ?, Crs, Bac, flics de la Ville, pref’ et autres civils puant le porc cru) sont venus expulser la maison (la Buissonnière) occupée depuis février 2011. Une fois les habitants mis au sol, allongés et menottés, les flics ont commencé à frapper (un habitant a le nez cassé). Cela ne nous étonne pas! Tout le monde a été embarqué au commissariat, avec leurs affaires. Une heure après, tout le monde était dehors. Read More

Toulouse: double expulsion musclée

Ce mercredi 12 octobre 2011, à 6h du mat’, une trentaine de flics, prétextant le flagrant délit de dégradations, expulse, sans procédure légale, sept personnes au 5 rue Goudouli, un bâtiment occupé depuis 5 jours. Ils embarquent les occupant.es au commissariat. Dans la foulée, les keufs se rendent au 17 rue des Jardins, pour expulser de la même manière et avec le même prétexte bidon, un bâtiment occupé depuis 1 semaine. Read More

Rennes: Expulsion de la Maison de la Grève, la lutte continue

Expulsion de la Maison de la Grève

Ce matin à six heures un imposant dispositif policier (gendarmerie mobile, police nationale, GIPN…) s’est déployé rue de la Barbotière. La police est entrée par effraction dans la Maison de la Grève où une dizaine de personnes passait la nuit, elles devaient passer le reste de la matinée au commissariat. Dans la précipitation, une quarantaine de membres de la Maison de la Grève se sont rassemblés devant le lieu. Ils n’ont pu que constater les faits. Les forces de l’ordre avaient déjà embarqué nos camarades tout en nous empêchant de récupérer le matériel et nos effets personnels. À l’heure qu’il est, sous la neige, la Ville de Rennes fait murer ce lieu qui nous réunissait à plusieurs centaines tous les jours.
Read More

Rennes: La Grivèlerie est de retour !

Lundi 7 juin 2010

La Grivèlerie est de retour d’exil

Trouver un lieu.
Depuis plusieurs mois, ce désir nous anime.
Le 17 octobre, au soir d’une manifestation interdite à grand renfort policier, une centaine de personnes investissent la maison du 47 rue de Paris… La Grivèlerie est ouverte ! Cette occupation répondait à la nécessité de décloisonner certaines luttes menées parallèlement à Rennes et de surmonter les isolements individuels. Lieu de rencontres, d’organisation, de fêtes…

La Grivèlerie, ce fut tout cela avant d’être expulsée brutalement, deux semaines plus tard au terme d’une procédure d’urgence, GIPN à l’appui.
Bien sûr, un tel espace où sont mis en place les moyens matériels permettant la désaffection collective de la société ne saurait être toléré dans une ville comme Rennes, métropole en devenir. Read More

Agitation autour des squats de l’ouest de la France

Article compilé sur Indymedia-Nantes le mardi 03 novembre 2009 (un tout petit peu retouché):

En ce moment, une une certaine effervescence se fait sentir autour des squats, dans le coin… tour d’horizon:

Sur Nantes, suite aux expulsions et procédures, des maisons continuent d’ouvrir – le « skat » au Pont de Cens et La Mob.

Sur Notre-Dame-des-Landes, suite au Camp Action Climat, un appel à occuper les terrains constructibles a été envoyéet a été entendu. Read More

Montreuil (93): Petite chirurgie et chaise musicale

Texte publié sur Indymedia-Nantes le jeudi 20 août 2009:
https://nantes.indymedia.org/article/18013

Le 8 juillet [2009] au matin, le squat de la Clinique à Montreuil est expulsé par 200 flics, RAID en tête. Les flics d’élite braquent à l’arme à feu, les petits lasers d’aide à la visée se baladent le long des torses des occupants. A ce moment, on ne tire pas, on se contente de poser l’ambiance. Puis le soir un autre service de police réalise l’avertissement. Contre une manif s’éloignant de la police, sans sommation, une dizaine de tirs de Flash-Ball, cinq manifestants touchés, tous au dessus du sternum, un oeil crevé. Et aussi trois arrestations, deux procès de prévus (un pour jet de projectile, un autre pour dégradation d’un distributeur de biftons). Read More

Montreuil (93): Communiqué 4 de la Clinique en exil

CONDES HORS DE NOS QUARTIERS

La Clinique occupée à Montreuil n’a jamais été un centre culturel ou alternatif, mais un lieu d’organisation politique et de mise en question de la gestion de la ville et de nos vies. Se permettre d’occuper des espaces vacants, que ce soit pour accéder à autre chose qu’un logement insalubre ou minuscule, ou se donner les moyens d’éviter le travail salarié. S’organiser pour se rassembler en cas d’arrestation de sans-papiers, soutenir, rendre visible, empêcher. Se réunir pour soutenir des prisonniers pris dans l’épouvantail antiterroriste. S’organiser face aux institutions sociales pour éviter le contrôle permanent pour avoir un bout de RSA ou pour débloquer des cas individuels en occupant la CAF. S’organiser pour empêcher la venue de Nicolas Sarkozy ou Dieudonné. Des magasins gratuits dans la rue, un journal mural hebdomadaire, des barbecues et cantines, un ciné club et des projections, des concerts… La Clinique c’est tout cela et bien d’autres choses. Read More

Montreuil (93): Lundi 13 juillet 2009 à 19h, manifestation pour « plus de police du tout »

Samedi 11 juillet 2009

Mercredi soir à Croix de Chavaux suite à l’expulsion du squat de la Clinique de Montreuil, un jeune homme à perdu un oeil à cause d’un tir de flash ball de la police.

Appel à manifester

Depuis janvier, la clinique de la Croix de Chavaux, vide depuis 10 ans, est occupée. Une vingtaine de personnes l’ont investies, pour l’habiter mais aussi pour en faire un lieu d’organisation, de construction de luttes sociales. Continuer à occuper d’autres lieux vacants, lutter contre le contrôle des institutions sociales, contre les arrestations de sans papiers et le contrôle policier dans notre ville, organiser des magasins gratuits, des concerts, des cantines dans la rue… Read More

Montreuil (93): La police vise des manifestants à la tête, tire et blesse très grièvement l’un d’eux

9 juillet 2009

Chasse à l’opposant : la police vise des manifestants à la tête, tire et blesse très grièvement l’un d’eux à Montreuil

Mercredi 8 juillet à 6h du matin, la police et le Raid ont procédé à l’expulsion de la Clinique occupée, 42 boulevard de Chanzy à Montreuil, un immeuble vide situé place du marché qui, depuis janvier 2009, avait été investi par de nouveaux habitants et accueillait de nombreuses activités collectives, ouvertes à la population, ciné club, radio de rue, cantine, et permanence pour rompre l’isolement des ayant droit face aux institutions sociales et s’organiser sur les problèmes de logement.

Le soir du 8 juillet, une cantine de rue et un rassemblement contre cette expulsion étaient organisés rue du capitaine Dreyfus. Les manifestants se sont ensuite dirigés vers la Clinique, allumant des feux d’artifice avant de dialoguer avec les 3 vigiles chargés de garder l’immeuble expulsé. Lors de l’arrivée des forces de l’ordre, celles-ci ont violemment chargé les manifestants en utilisant à de nombreuses reprises des flash ball et en visant les manifestants à la tête. Parmi eux, un participant à la Coordination des intermittents et précaires a été atteint à un oeil par l’un de ces tirs. Il est actuellement hospitalisé et a été opéré. Le pronostic médical est des plus réservé : il n’aurait que très peu de chances de ne pas perdre cet oeil. Read More

Montreuil (93): Expulsion du squat « la Clinique »

Mercredi 8 juillet 2009

Le squat « La Clinique » vient de se faire expulser

A 5 h45, il y avait déjà un fort déploiement de flics, ils ont commencé à expulser vers 6h, en rentrant par la porte. Près de trois cent CRS, vingt types du RAID, dans une ville qui se réveille sous la pluie.
Beaucoup de flics devant le lieu, mais besoin de monde autour de Croix de Chavaux, rien que pour aider à récupérer des affaires perdues à l’intérieur…
L’alerte est aussi lancée pour la Demi-Lune, à la Boissière, qui risque d’être le prochain sur la liste.

Tou-te-s à Montreuil aujourd’hui, en solidarité avec les squats expulsés ou menacés.

http://laclinique.over-blog.net/

laclinique93 AT gmail POINT com

Marseille: Occupation et expulsion rue de la République

Marseille, samedi 22 novembre 2008

« Nous ne revendiquons rien. On n’attend rien de personne. Face à la répression et à l’exploitation, organisons nous-mêmes la résistance. On aura ce qu’on prendra. On s’en fout du droit. »

Il est 23h50’54 » quand la petite troupe de gens massés au pied du 69 rue de la République reçoit ce SMS de revendication signé « les occupants du toit du globe »…

Dans la journée du samedi 22 novembre, des banderoles (« ils investissent, nous aussi ») avaient été déployées depuis un immeuble occupé depuis quelques jours au moment où la manifestation pour le droit au logement passait sous les fenêtres du bâtiment. Read More

Lyon: La police et la justice lancées dans une offensive anti-squat

Lundi 11 août 2008 à Villeurbanne, le Rictus 1 a été expulsé vers 14h30 par la flicaille (une famille continuait à loger dans le squat, la plupart des autres ayant investi le Rictus 2, squat dont le proprio est « Habitat et Humanisme »…).

Le lendemain, mardi 12 août, toujours à Villeurbanne, devait se tenir à 13h30 au TGI (tribunal de grande instance) un recours juridique auprès du Jex (juge d’exécution des peines) pour le Boulon… mais à 6h du matin, le GIPN, accompagné de quelques dizaines de CRS et autres flics, envahi le Boulon pour l’expulser. En un peu plus d’une heure, c’est chose faite. Read More

Marseille: Expulsion d’un squat, arrestations et procès

Le 25 août 2008, une personne passera en procès pour refus de prélèvement ADN au TGI de Marseille ; une autre, le 20 mai 2009, pour outrage et rébellion.

Récit des circonstances ayant abouti à ces procès: le 10 juillet 2008, une maison occupée est expulsée à 6h00 du matin, avec force moyens répressifs, dont le GIPN. Un petit rassemblement de soutien se forme. Les 4 occupants sont embarqués pour un contrôle d’identité. Les personnes en soutien refusent de montrer leurs papiers et se font arrêter à leur tour et emmener au même commissariat. Les flics prétextent la recherche des personnes mentionnées dans une plainte pour dégradation concernant la maison expulsée. Read More