Gand (Belgique): ouverture d’un squat à la fin de la manif du 15 février

Jeudi 15 février 2018, quelques centaines personnes ont manifesté à Gand contre la loi anti-squat, et ont fini par occuper un grand bâtiment vide pour les personnes en galère de logement. Déambulation, slogans, soupe, spectacle et une grande banderole: « Ce qui n’est plus autorisé est encore possible ». Read More

Les Lilas (93): soirée de soutien au collectif Baras le 24 février 2018

À partir de 19h:
MUSIQUE, DJ SET, CUISINE TRADITIONNELLE (végétarienne ou non).

au 42 rue des Bruyères
93260 Les Lilas
Métro Mairie des Lilas Read More

Gand: Appel à manifester et week-end d’actions contre la loi anti-squat

Le 3 novembre dernier, un squat a été attaqué sur la Stapelplein à Gand. Une famille avec de jeunes enfants habitait la maison, pour se tirer du parc où elle dormait auparavant. Une bande l’a attaqué avec des battes et des feux d’artifice. L’agression était motivée par la haine contre les roms, elle-même attisée par une campagne de dénigrement de plusieurs jours dans les médias fondée sur un mensonge du propriétaire des lieux. Contrairement à ce qu’il avait déclaré, le bâtiment était vide, et entre-temps il est à nouveau inhabité.

Le 26 novembre une manifestation raciste a parcouru les rues de Gand. Selon ses propres dires, la bande a pris la rue « contre l’injustice » et « contre la politique ». Des slogans anti-roms ont été gueulés durant des heures, dans le quartier de la prostitution des travailleuses du sexe ont été insultées et ils ont aussi trouvé nécessaire d’aller intimider les sans-abris au centre d’accueil du Baudelopark. Cette orgie de racisme, de misogynie et de haine envers les pauvres a pu suivre son cours sans rencontrer de résistance. Het Laatste Nieuws avait tout simplement publié un appel à cette « manifestation contre l’injustice » sur son site web. Read More

Lyon: perquisition et interpellations au squat de « La Cabine »

Ce mercredi 7 février, vers 20h30, une quinzaine de véhicules de la police nationale ont débarqué devant le squat de « La Cabine » (148 avenue Berthelot 69007). Une heure plus tard, après avoir forcé la porte et perquisitionné le bâtiment, ils sont repartis vers le commissariat de Marius Berliet en embarquant 3 personnes. Read More

Bar-le-Duc (55): procès de la chute du mur, mardi 13 février 2018

Le 13 février, à 9h, à Bar-le-Duc, nous appelons à être massivement présent-e-s pour faire face au « procès de la chute du mur ». Nous étions plus de 500 le 14 août 2016 pour abattre l’immense mur de béton « anti-occupation » que l’Andra avait installé, pour tenter de contenir la contestation et empêcher de lui reprendre le bois Lejuc. Pour beaucoup de personnes, cette journée a été transformatrice et aujourd’hui encore les mots manquent pour décrire ce qui s’est passé en chacun-e des participant-e-s. Ce n’est pas tout les jours qu’on abat un mur gigantesque pour empêcher l’installation d’un désert nucléaire, pas si souvent qu’on ressent la beauté de faire partie d’une force collective. Surtout, ce mur à terre a fait fleurir nos rêves dans ce bout de Meuse où, chaque mois, de nouvelles personnes s’installent et où les arbres du bois Lejuc sont toujours bien vivants – et habités. Read More

Fontaine (38) : Infos du squat du 32 rue maréchal Joffre à la suite de l’expulsion

Bonjour,

Nous vous écrivons aujourd’hui pour vous informer de la situation alarmante du squat du 32 rue Maréchal Joffre à Fontaine ouvert fin novembre et expulsé le 25 janvier, où des personnes sans logement, notamment demandeuses d’asiles habitaient.

Une procédure d’expulsion avait été engagée par la SDH (bailleur social, principal propriétaire du bâtiment) et la mairie de Fontaine. Ce procès devait se tenir le 22 janvier, mais l’avocate a obtenu un report pour le 26 février. En parallèle, la SDH a lancé deux autres procédures dont une très particulière, appelée ordonnance sur requête, qui est une procédure non contradictoire (c’est à dire qu’on ne connaît pas la date du procès et où on ne peut pas se défendre ; on est uniquement averti·e·s du rendu). C’est une utilisation largement abusive de ce genre de procédure, dont un des motifs était la non-identification des habitants (les occupants avaient leur nom sur leur boîte aux lettres et le rendu de cette ordonnance sur requête était nominatif !). De plus, le juge a accordé l’expulsion de ce squat sans aucun délai, y compris la trêve d’hiver, car il n’y a pas eu de défense au procès. Read More

Garges-lès-Gonesse (95): pauvres vs pauvres, une milice identitaire expulse un squat de Roms

Lundi dernier, on apprenait via un article du Parisien que des Roms occupaient un pavillon abandonné dans le quartier résidentiel de la Lutèce, à Garges-lès-Gonesse. Jusque là, rien d’extraordinaire puisqu’il est à la fois relativement fréquent et entièrement logique que des gens sans logement s’organisent pour en trouver un, y compris bien entendu s’ils n’ont pas suffisamment d’argent pour payer un loyer ou pour devenir propriétaires. Le logement est un besoin vital, faut-il le rappeler ?

Rappelons aussi qu’il y a en France beaucoup plus de logements vides que de personnes sans abri. Il serait donc logique que toutes ces personnes qui survivent dehors, sans toit, puissent toutes trouver refuge dans ces bâtiments vides. Pourtant, on est loin, très loin, d’en arriver là. Ha, la bonne blague du pays des Droits de l’Homme… Read More

Villeurbanne: Jamais 2 sans 3 ! Nouvelle ouverture et appel à dons pour les squats de Cusset

Depuis le 26 janvier 2018, un bâtiment a été squatté à côté de l’amphi Z et de la Maison Mandela! Besoin de soutien, faites tourner ! C’est au 39 rue Bourgchanin, métro Cusset.
26 janvier 2018, on inaugure avec une porte ouverte à tous le monde ! Venez nombreuses et nombreux profitez du soleil avec nous !

Appel à dons pour améliorer la vie des squats de Cusset
En plus du matériel, toutes personnes ayant des compétences en électricité et/ou plomberie sont les bienvenues. Ci dessous une liste non exhaustive des besoins : Read More

Cayenne (Guyane): opération de démolition de squats + opération de comm’ sécuritaire

À vomir. Une fois de plus, les pouvoirs « publics » se font de la pub de façon hallucinante sur une opération d’expulsion-démolition.

Le discours politico-médiatique se résume simplement:
1- Des gens, étranger-e-s et plus pauvres que les plus pauvres du pays, ont réussi par leurs propres moyens à se loger, dans des conditions difficiles mais bien meilleures que s’illes devaient dormir dehors.
2- Dans ce quartier populaire, il n’y a pas que des squats-forcément-insalubres, il y a aussi de l’in-sé-cu-ri-té.
3- L’insécurité, c’est forcément les pauvres, surtout quand illes sont étranger-e-s.
4- Yaka les expulser et détruire leurs logements, comme ça ces étranger-e-s pauvres et menaçant la sécurité du quartier seront forcé-e-s d’aller ailleurs.
5- Aussi, yaka prétendre qu’on les met au chaud dans des chambres d’hôtel pour les « humanistes » qui nous écoutent ne soient pas trop choqué-e-s.
Et hop, le tour est joué ! Read More

Bordeaux: Le Squid, nouveau centre social autogéré

Le 2 décembre dernier, avec le soutien de plusieurs associations, un collectif de militants de plusieurs nationalités squatte* un bâtiment appartenant à Bordeaux Métropole, au 10 rue Charles Domercq à Bordeaux. Le quartier de la gare dans lequel est situé cet immeuble, est destiné à être rasé d’ici trois ans dans le cadre du grand projet de réhabilitation « Euratlantique ». De cette occupation* est né Le Squid, centre social autogéré.
Il sera baptisé ainsi (« calmar » en anglais) à cause de son architecture labyrinthique et de sa vocation à tendre ses tentacules dans toutes les directions que nécessite entre-aide et émancipation !
Dans toutes les grandes villes européennes, un mouvement de création de centres sociaux autogérés dans des bâtiments abandonnés et occupés* s’est lancé ; désormais, l’agglomération bordelaise a aussi le sien ! Read More

Lisbonne (Portugal): le squat AOLX est expulsé par la mairie

Le squat qui avait ouvert en septembre dernier, rua Marques da Silva n°69, et qui avait été baptisé Assembleia de Ocupação de Lisboa (AOLX) a été expulsé ce mardi 30 janvier au matin par la Câmara Municipal (Mairie de Lisbonne) avec l’appui de la Polícia Municipal. Les flics sont entrés dans la matinée en forçant la porte, et ont expulsé le seul habitant qui s’y trouvait.

Des dizaines de personnes se sont alors rassemblées devant le squat, puis sont allées occuper la Mairie de Lisbonne avec des banderoles disant, entre autres: “3878 maisons vides appartenant à la Mairie. Encore une de plus?”. La Mairie de Lisbonne est propriétaire de l’immeuble, dont l’entrée a été murée suite à l’expulsion. Read More

Marseille: Expulsion d’un squat rue Mazagran

Un squat a été expulsé sans préavis le mardi 30 janvier. Ses occupantEs sont à la rue en plein hivert sans possibilité de récupérer leurs affaires. Retour sur expulsion qui en dit long sur les intentions de la préfecture de Marseille.

Ces derniers mois la préfecture de Marseille semble avoir décidé de déclaré la guerre au squateurs et squateuses en s’asseillant sur les maigres lois qui encadrent les procedures d’expulsion.

Expulsions anticipées sur les dates fixées par les juges, non respect de la trève hivernale (coutumièrement respectée d’habitude bien que les squats n’en bénéficient pas légalement), expulsions express de logements manifestements occupés depuis plus de 48H, expulsions sans décisions de justice, présence d’agents de renseignement faisant du fichage, le tout accompagné de menaces et d’un discourt puant : « le squat à Marseille c’est fini ! ». Bref, ces derniers temps c’est la violence soit disant légitime de l’Etat qui s’exprime dans ce qu’elle a de plus abject. Read More

Saint-Denis (93): des exilé.e.s occupent l’Université Paris-8 !

Nous occupons depuis ce mardi 30 janvier le bâtiment A de Paris 8 Université à Saint Denis. Nous, personnes exilées et leurs soutiens, avons pris possession de ce bâtiment pour prolonger le mouvement général contre les politiques migratoires racistes.

Le bâtiment A de l’université Paris 8 à Saint Denis est occupé depuis le mardi 30 janvier 2018 par des personnes exilées et leurs soutiens.

Nous avons pris possession du bâtiment A. Notre occupation s’inscrit dans le mouvement général de protestation contre les politiques migratoires européennes indignes et dans la continuité des occupations d’universités à Grenoble, Lyon, Nantes et dans d’autres villes. Read More

Barcelone: expulsion de la Kantonada

Aujourd’hui, le 24 janvier 2018 vers 7 heures du matin, 10 fourgons de police ont expulsé la Kantonada, un bâtiment occupé depuis plus de 3 ans sur l’avenue Gaudi. Les Mossos d’Esquadra [flics catalans] ont mis plus de 8 heures à réaliser l’expulsion, car il y avait deux squatteuses à l’intérieur qui résistaient. Nous remercions toutes les copines présentes durant le rassemblement pour le soutien et la solidarité.

En ce moment a lieu une vague d’expulsions qui aide à comprendre ce qui est voulu de Barcelone; un prototype de ville fondée sur la spéculation et la massification touristique. Read More

Ivry-sur-Seine (94): le Vaydom résiste ! Après-midi solidaire contre l’expulsion samedi 3 février

Depuis plusieurs mois un nouveau lieu est occupé à Ivry pour y faire vivre un Centre Social Autogéré : le Vay Dom (qui signifie en tchétchène « notre maison »).
Laissé vide depuis quelques années, le bâtiment, appartenant au Crédit Mutuel et géré par Nexity, a été occupé par des dizaines de mal-logé.e.s, des familles, des précaires, des sans-papiers. Read More