Pertuis (84): expulsion en cours de la ZAP

Force de l’ordre sur place en nombre.
Appel au soutien en nombre sur place !

Annoncez vos covoiturages, SVP. Y’a un frama covoit’ et les horaires des trains ici: https://zappertuis.noblogs.org/venir-a-la-zap/

Quoiqu’il en soit, manifestation à 18h au rond point de l’hôtel Ibis, devant la ZAP.

Val de Suse: nouveau refuge squatté à Cesana-Torinese

Presqu’un an après la dernière expulsion de la Casa Cantoniera de Clavières, nous sommes resté.exs ici, dans cette vallée, sur cette frontière sanglante et raciste, près des personnes qui, chaque jour, la défient et la surmontent, bien qu’elles soient forcées de le faire “illégalement” : contrôlées, rejetées et violentées par l’État et ses forces armées.
Dans cette même vallée où, des milliers de “migrant.ex” avec de bons papiers, appelé.ex touristes, transitent sans être dérangé.ex. Dans la même vallée où, seulement en janvier de cette année, la frontière a tué deux personnes, Fatallah Belhafif et Ullah Rezwan.

A partir d’aujourd’hui, nous revenons nous organiser dans un lieu abandonné depuis des décennies, qui n’appartient plus à personne mais qui revit grâce à celleux qui l’habitent, le construisent et l’autogèrent, en opposition à un et tous les états et lois qui veulent voir disparaître toute forme d’autonomie collective et individuelle. Read More

Amsterdam (Pays-Bas): ouverture d’un squat au Ferdinand Bolstraat 14

Le 13 juin 2022, nous avons squatté un bâtiment sur Ferdinand Bolstraat 14, au rez-de-chaussée. Cette maison appartient à la municipalité d’Amsterdam et est vide depuis plus d’un an. Nous sommes un groupe de personnes qui avons besoin de logement, nous estimons que squatter est la seule solution pour vivre à Amsterdam. Les maisons restent vides pour la spéculation, les loyers augmentent, les logements sociaux sont vendus à des particuliers, et la classe ouvrière est chassée de la ville. Nous avons décidé de squatter dans le quartier De Pijp parce que c’est un exemple classique d’un beau quartier ruiné par la gentrification. Nous travaillons dans la ville pour le salaire minimum, comme beaucoup d’autres qui ne peuvent pas se permettre de vivre ici. On en a marre de l’exploitation, de se faire voler notre salaire alors qu’on survit à peine. On en a marre d’être poussés à la périphérie en devant retourner dans le quartier De Pijp pour servir de la nourriture aux yuppies dans un quartier où on n’a pas les moyens de vivre. Nous ne resterons pas silencieux, nous ne resterons pas cachés. Read More

Athènes (Grèce): journée internationale pour la défense du quartier d’Exarcheia, le 25 juin 2022

25 Juin / Athènes / manifestation place d’Exarcheia

Les projets de construction d’une station de métro sur la place du quartier d’Exarcheia ainsi que des travaux de rénovation de la colline de Strefi (L’unique poumon vert du quartier) débuteront pendant la saison estivale, selon les publications dans la presse proche du pouvoir ainsi que les avertissements de la municipalité d’Athènes aux commerces qui entourent la place.

Cet ultimatum du gouvernement est le coup de grâce à la physionomie du quartier historique d’Exarcheia: La construction d’un métro sur la place, la réification progressive de l’école Polytechnique passant de lieu de mémoire vivant en musée, la tentative d’effacement du monument à la mémoire d’Alexandros Grigoropoulos par la construction d’immeubles luxueux rue Messologiou, la vente de la colline de Strefi à une société d’intérêts privés (pour une exploitation qui comprends la destruction par le bitume des vieux sentiers, des coupure d’arbres, des installations de caméras de surveillance ainsi que de grillages et des vigiles pour contrôler les entrées et sorties) font partie d’un plan global de gentrification du quartier, et de sa transformation progressive en une destination touristique aseptisée par la «croissance» et la répression. Read More

Rosario (Argentine): des centaines de squatters résistent à l’opération d’expulsion visant un terrain occupé

Le matin du jeudi 2 juin 2022, la Police de Santa Fe et les agents du contrôle urbain de la Municipalité ont expulsé environ 300 personnes d’un terrain squatté depuis le dimanche précédent dans le quartier Toba y La Laguinita, au sud-ouest de Rosario.

Les gens vivaient là sous des tentes ou des cabanes de fortune, alors que l’hiver arrive en Argentine.

Parmi les personnes expulsées, certaines sont en attente de logement municipal depuis douze ans…

L’expulsion ne s’est pas passée dans le calme: des affrontements avec la police ont eu lieu, des routes ont été bloquées avec des barricades en feu.

Dès le 3 juin, de nombreuses personnes parmi les expulsé.es sont revenues sur place et ont réinstallé leurs tentes. Read More

La Apartada (Colombie): expulsion d’un terrain occupé par plus d’une centaine de personnes

Dans la matinée du mardi 7 juin 2022, la mairie de La Apartada a envoyé nombre de flics expulser un terrain squatté par plus d’une centaine de personnes qui y avaient construit leurs propres habitations (principalement des cabanes en bois). Cette expulsion a provoqué des affrontements avec la police, une manifestation sauvage déterminée, des blocages de routes et des barricades enflammées.

Dès 16h ce même jour, la mairie a carrément décrété un couvre-feu (jusqu’à 6h le lendemain matin) pour que la révolte cesse. Ce couvre-feu a notamment impliqué également l’interdiction temporaire de la vente d’alcool (dite ley seca, « loi sèche »). Read More

Terriório Alto Turiaçu, Maranhão (Brésil): 3 jours de manifestation pour les terres Ka’apor, les 13-14-15 juin 2022

Manifestation contre les entreprises minières et les agressions faites aux territoires libres, les 13, 14 et 15 juin 2022 en territoire amérindien Ka’apor.

Les Ka’apor sont un des peuples qui défendent leur territoire sans négocier avec les ennemis et à partir de l’auto-défense, c’est pour ça qu’ils sont considérés ennemis des gouvernements.
Le 13 mai dernier, le guerrier Sarapó est mort, on suspecte un empoisonnement mais les autorités refusent de faire les analyses nécessaires. Read More

Toulouse: présentation du livre sur le Clandé « Et s’ouvre enfin la maison close » au CRAS le jeudi 16 juin 2022

Discussion, en présence de l’auteur, à propos du livre «Et s’ouvre enfin la maison close. L’histoire orale d’un squat au tournant du siècle» de Nathan Golshem, sorti récemment aux éditions Demain les flammes.

Le jeudi 16 juin 2022, à 20h
au CRAS
39, rue Gamelin 31100 Toulouse
Métro Fontaine Lestang Read More

Mohon (56): manifestation pour préserver la forêt de Lanouée, le 2 juillet 2022

Nouvelle manifestation le 2 juillet contre le parc éolien en construction dans la forêt de Lanouée, la seconde plus grande forêt de Bretagne ou l’entreprise Boralex a obtenu une dérogation du conseil d’État pour détruire un site abritant une soixantaine d’espèces protégées.
L’entreprise d’éoliens Boralex a déjà commencé les travaux et fait des coupes rases sur plusieurs hectares à l’Est mais suite à des problèmes techniques, ils n’ont pas installé le premier éolien. Il est temps de les arrêter pour de bon.
Nous invitons à se retrouver pour une manifestation festive et déterminée pour protéger cette forêt des destructions du « développement durable » dont nous subissons toujours le revers.
Contre l’ordre électrique et les projets d’éoliennes industrielles qui se font contre les habitant.es humains et non-humains de la forêt, retrouvons-nous le 2 juillet !

Le piratage de l’élec de A à S, une brochure dont vous êtes l’héro.ine

Cette brochure est le fruit d’expériences, de bricolages, de tâtonnements. D’apprentissages grâce aux potes, de recherches sur le web, d’éclairages par d’autres qui savaient, de galères sur des réseaux qui déconnaient. On n’est pas électricien.nes de formation. On ne prétend pas tout savoir, loin de là. Mais après des années à galérer de squat en squat avec notre élec, à apprendre, à comprendre, à chercher des infos, on a constaté qu’il n’existait qu’une seule brochure sur le sujet (à notre connaissance : « Manuel d’électricité DIY » dispo sur infoskiosques.net), et malgré tout ce qu’elle a pu nous aider, cette brochure ne traite pas de certains sujets, en particulier des arrivées élec. Elle annonce à la fin qu’il y aura une suite… Après plusieurs années à l’attendre, on s’est dit que c’était cool de contribuer !

À télécharger en PDF (deux parties) sur Infokiosques.net.

Pertuis (84): court-métrage sur le Grand Charivari de la ZAP

Primitivi vient de réaliser un film (5’) sur le Charivari du 14 mai 2022 à la ZAP de Pertuis, dans le continuité des Soulèvements de la Terre.
Read More

Grenoble: rassemblement de soutien aux mal-logéEs, dim. 5 juin, 18h à la Caserne de Bonne


Read More

L’Ile-Saint-Denis (93): rassemblement le jeudi 2 juin 2022 suite à l’expulsion du Théâtre Nout


Read More

L’Ile-Saint-Denis: le Théâtre Nout expulsé, communiqué du collectif

Le Théâtre Nout a été expulsé de manière inattendue le vendredi 27 mai aux alentours de 9h30 du matin. L’expulsion est advenue trois jours après avoir reçu le mail de notre avocate annonçant la volonté du propriétaire de se positionner sur un accord amiable : un départ volontaire le 30 juin, qui nous aurait permis de trouver calmement des solutions de relogement pour toustes les habitantes.

Cette opération d’expulsion s’est déroulée dans un soi-disant calme comme le dit la mairie dans son communiqué, obligeant les habitant.es à sortir du lieu en y laissant une partie de leurs affaires personnelles. Alors que le propriétaire affirmait vouloir réhabiliter le lieu pour offrir l’espace à des associations et artistes, c’est dans le chaos que les habitantes ont du se faufiler, 30 minutes durant, pour tenter de sauver quelques affaires. Read More

Montreuil/Vincennes: quand les flics prennent tes empreintes, ta photo et ton ADN de force

Le 24 janvier 2022, dans le cadre de la loi relative à la responsabilité pénale et à la sécurité intérieure, un nouvel alinéa a fait discrètement son apparition dans l’article 55-1 [1] du code de procédure pénale, qui réglemente la prise d’empreintes et de photo en garde à vue.

Le nouvel alinéa en question :

« Sans préjudice de l’application du troisième alinéa, lorsque la prise d’empreintes digitales ou palmaires ou d’une photographie constitue l’unique moyen d’identifier une personne qui est entendue en application des articles 61-1 ou 62-2 pour un crime ou un délit puni d’au moins trois ans d’emprisonnement et qui refuse de justifier de son identité ou qui fournit des éléments d’identité manifestement inexacts, cette opération peut être effectuée sans le consentement de cette personne, sur autorisation écrite du procureur de la République saisi d’une demande motivée par l’officier de police judiciaire. L’officier de police judiciaire ou, sous son contrôle, un agent de police judiciaire recourt à la contrainte dans la mesure strictement nécessaire et de manière proportionnée. Il tient compte, s’il y a lieu, de la vulnérabilité de la personne. Cette opération fait l’objet d’un procès-verbal, qui mentionne les raisons pour lesquelles elle constitue l’unique moyen d’identifier la personne ainsi que le jour et l’heure auxquels il y est procédé. Le procès verbal est transmis au procureur de la République, copie en ayant été remise à l’intéressé. »

Cet article annonce tout simplement que désormais si les flics considèrent qu’ils n’ont pas ton identité, ils pourront te prendre ta signalisation de force dans le cas ou tu la refuses (à savoir, un portrait photo et la prise de tes empreintes). Ce n’est pas nouveau en Europe, l’Etat français se rapproche des politiques de l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne ou encore la Belgique, mais on avait pu jusque là y échapper. Ce bout de loi n’a pas fait grand bruit, et il n’y a pas eu jusque là d’échos de son application. C’est aujourd’hui chose faite, avec ma dernière garde à vue, et celle d’autres compagnons.

Contexte de départ: le vendredi 22 avril, des baqueux s’introduisent dans un squat, prétextant une tentative de cambriolage. Une des trois personnes présentes dans la maison est embarquée, poursuivie pour violence sur PDAP. Un rassemblement s’organise rapidement le soir même, depuis le squat du Marbré (il apparaît dans le dossier que nous étions pris en filature depuis le Marbré). On est une petite dizaine, mais impossible d’arriver devant le commissariat, de très nombreux flics nous barrent la route, et ne tardent pas à embarquer presque tout le monde. Je cours et me fait prendre en chasse jusqu’à mon interpellation. Read More