Brésil: des femmes sans-terres occupent des terres et bâtiments publics dans tout le pays

Ce mercredi 8 mars 2017, près de 200 femmes du Mouvement des Sans-Terres (MST – Movimento dos Trabalhadores Rurais Sem Terra) ont occupé une propriété de 3000 hectares près de Itatiaiuçu, dans la région du Minas Gerais, au Brésil. La propriété appartient à l’ex-milliardaire brésilien Eike Batista, considéré encore récemment comme l’homme le plus riche du Brésil – et l’une des plus grandes fortunes mondiales – et arrêté le mois dernier par la justice pour corruption et blanchiment d’argent. Près de 150 familles sans-terres prévoient de s’installer sur ces terres et de les cultiver. L’occupation a pris place au sein d’une journée d’action organisée par les femmes du Mouvement des Sans-Terres pour le 8 mars. Read More

Montpellier: Explosions & confettis. Que s’est-il passé au Karnaval des Gueux mardi 28 février

20170228_Karnaval_des_Gueux_MontpellierA Montpellier, cela fait des décennies que les pauvres, « les déviants » et tout ceux que notre société considère comme « indésirables », profitent de mardi gras pour occuper le centre-ville et choquer les bourgeois. A chaque fois, les politiciens nous ressortent les mêmes bobards : les karnavaliers se feraient manipuler par de méchants casseurs, les commerçants seraient tous du côté des policiers et il y aurait des blessés chez les policiers mais aucun du côté manifestant. Les journalistes qui ont parlé de la soirée de mardi dernier n’étaient pas présents au Karnaval et se sont exclusivement renseignés auprès des services de police pour écrire leurs articles, avec une mention spéciale pour France 3 qui a même partagé des vidéos de médias d’extrême-droite.

1) Le Karnaval des Gueux n’est pas organisé par un « noyau dur », c’est une vieille tradition populaire.

Selon le préfet, « sous des abords festifs, il s’agit d’une manifestation non-autorisée animée par un noyau dur du 150 à 200 personnes ». « Les organisateurs ont pu, cette année, s’appuyer sur le squat du Royal en centre-ville qu’ils occupent depuis plusieurs mois, afin de rassembler puis déployer aisément une véritable logistique nécessaire aux dégradations et à l’affrontement avec les forces de l’ordre ». Read More

Montpellier: Du procès du Royal occupé au procès de Luttopia 003

Royal_occupe_MontpellierCe mardi 28 février, dès 8h30, nous étions très nombreux et nombreuses devant la cour d’appel pour soutenir le Royal occupé, menacé d’expulsion et destiné par les nouveaux propriétaires à se transformer en logements de luxe ! Entre 200 et 300 personnes sont en effet venues en solidarité avec le Royal, lieu d’habitation et espace d’activités, de culture populaire, de débats politiques et de soutien aux luttes.
Après une audience expéditive, le juge a annoncé que le délibéré sera rendu le 30 mars. Le collectif des habitant-e-s du Royal, et tous leurs soutiens, ont affirmé leur volonté de continuer à faire vivre cet espace non-marchand et à porter leurs revendications, dont celle du droit au logement pour tou-te-s.
Cette mobilisation est importante. Elle rappelle les millions de logements laissés vides, la gentrification, la spéculation immobilière, alors que près de 4 millions de personnes en France sont sans logement ou vivent dans des conditions très précaires ! Elle rappelle également la nécessité d’espaces de rencontres, d’élaboration politique, de solidarité, de soutien aux luttes sociales, visibles et ouverts sur la ville.
Ainsi nous continuerons à nous mobiliser, à faire vivre la solidarité et la convergence des luttes, contre les inégalités, la répression et tous les systèmes de domination.
Jeudi 9 mars aura lieu le procès de Luttopia03 à 8h30 au TGI. Soyons également nombreuses et nombreux ce jour-là ! Read More

Berne: Un vent de révolte souffle

20170222_expulsion_Effi29_Berne_0Ce mercredi une maison occupée (Effy29) a été évacuée par un énorme dispositif policier, ce qui a donné lieu à une manifestation/émeute le soir même. Prochaines manifs annoncées vendredi soir et samedi soir.

Ce mercredi matin une maison occupée depuis décembre 2016 à la Effingerstrasse et menacée d’évacuation depuis plusieurs semaines à été évacuée. L’évacuation a duré 7 heures, 19 personnes ont été arrêtées dans la maison (partiellement relachées le mercredi soir), une centaine d’agent-e-s de police accompagné-e-s d’un canon à eau ont été mobilisé-e-s et la moitié du quartier bouclé. Les personnes à l’intérieur se sont défendues avec des feux d’artifices et moultes barricades.
Tout autour de la maison, une cinquantaine de personnes se sont relayées pour soutenir les personnes résistants à l’intérieur, de la nourriture a été amenée ainsi que de la musique.
Puis autour des 15 heures, une première petite manifestation spontanée à parcouru la ville.
Le soir même vers 21 heures, un cortège d’environ 400 personnes en colère s’est lancé dans les rues du quartier étudiant de Berne. Après une heure d’émeute, la manifestation s’est terminée devant les portes de la Reitschule. Read More

Montpellier: Tribunal et Carnaval

carnaval-copsLes ami(e)s !
Le Royal Occupé repasse au tribunal cette fois-ci en appel à la cours d’appel de Montpellier ! Ce sera le 28 février à 8h30. Venez nous soutenir. Résistons !

Et voilà le petit texte que nous avons écrit pour l’occasion :

Ici Montpellier ZOO !
Message à tous les zulus !

L’année 2017 commence comme 2016 a fini : état d’urgence, racisme et violence policière, cirque politique.

A l’heure où on se parle les quartiers se révoltent contre la police, la justice et l’état. Les centre-villes sont devenues des zones militarisées où toute expression politique est traquée et condamnée. Souriez vous êtes sous contrôle ! Les élections, qui sont censés donner un sens à la démocratie, ne peuvent être vues autrement que comme une diversion, où les égo des politiques prennent le pas sur nos luttes et nos enjeux. Read More

Bure (Meuse): les grilles de l’ANDRA renversées par 20 ans de colère contenue !

« Si on avait fait ça il y a 25 ans ça ne se serait pas passé comme ça. »
Un ancien agriculteur de Mandres, passant en voiture pour saluer le cortège arrivant devant les grilles de l’Andra.

Le 18 février devait être une journée de mobilisation contre l’expulsion prochaine du Bois Lejuc, elle aura au final été un nouveau grand moment de déconfiture infligé à l’Andra.

Sous un soleil frais et timide, à 11h du matin, une longue colonne chamarrée et joyeuse de près de 600 personnes s’est étirée entre Bure et le Bois Lejuc. L’occasion d’observer au passage, depuis le point de vue culminant du Chaufour, l’imposant laboratoire de l’Andra et les emplacements des futurs travaux liés à l’installation de la poubelle nucléaire CIGÉO. Read More

Bruxelles: manif le 21 mars 2017, un logement pour toutes et tous !

A Bruxelles comme ailleurs en Belgique, les problématiques liées au logement sont de plus en plus importantes. Les loyers ne cessent d’augmenter poussant les locataires à consacrer une part toujours plus importante de leurs revenus. Le loyer moyen est passé de 346€ en 1992 à 695€ en 2013 et rien qu’entre 2004 et 2013 le loyer moyen a augmenté de 20%… Rappelons également que le revenu mensuel d’un.e isolé.e au CPAS est de 860€ tandis que celui d’un.e isolé.e touchant des allocations d’insertion du chômage est de 760€, la recherche d’un logement devient dès lors un véritable parcours du combattant. Sans compter nombre de propriétaires véreu.×.ses qui refusent de louer à des allocataires du CPAS ou du chômage et ceux-celles qui n’hésitent pas à louer des logements complètement insalubres à des prix exorbitants sachant très bien que leurs locataires n’oseront pas se plaindre de peur de ne plus retrouver de logements. Read More

Montréal (Québec): gentrification is scary

Pendant la nuit d’Halloween, plus de 100 personnes masquées ont déambulé à travers le quartier d’Hochelaga à Montréal. Tout en distribuant des bonbons aux enfants et aux voisin-e-s, elles ont tagué de nouveaux immeubles d’appartements et des commerces, responsables de l’embourgeoisement du quartier. Elles ont également défoncé des voitures de luxe et, lorsqu’un véhicule de patrouille a voulu s’approcher un peu trop près du cortège sauvage, il a reçu une pluie de pierres. Tout ce petit monde a disparu comme des fantômes dans la nuit. Read More

Rassemblements et manifestations un peu partout en France, contre l’expulsion de la Jungle à Calais

Annoncée clairement par le gouvernement pour ce lundi 24 octobre, l’expulsion de la Jungle de Calais devrait prendre plusieurs jours.

En solidarité avec les migrant-e-s, et contre l’expulsion de la Jungle, plusieurs rassemblements et manifestations sont prévus dès aujourd’hui dans différentes villes de France.

Si la liste ci-dessous n’est pas exhaustive, elle peut au moins permettre à celles et ceux qui ne sont pas trop loin de rejoindre un rassemblement ou une manif: Read More

Sidi Bibi (Maroc): une émeute contre des politiciens expulseurs

Mercredi 12 octobre 2016, des habitant-e-s de Sidi Bibi, près d’Agadir, se sont violemment affronté-e-s avec la police.

Ces émeutes ont éclaté après l’intervention des autorités pour démolir des habitations sauvages bâties pendant la campagne pour les législatives du 7 octobre. Read More

La Haye (Pays-Bas): 19 novembre, Manifestation contre la répression! Stop à la répression contre les anti-fascistes et les anarchistes!

20161119_Den_Haag_fight_repression_demo_flyerSamedi 19 novembre, il y aura une manifestation à La Haye aux Pays-Bas, contre la vague de répression qui touche les anti-fascistes et les anarchistes locaux. Une attaque contre un(e) de nous est une attaque contre tou(te)s. Solidarité par la lutte.

Pendant toute l’année, la répression contre les anti-fascistes et les anarchistes s’est accentuée, avec La Haye au centre. Dans une tentative de rompre la lutte contre le racisme, les violences et les meutres de la police, une interdiction de territoire pour le quartier du Schilderswijk a été émise contre des anarchistes. Après une première interdiction, une deuxième suivit, cette fois contre des anti-fascistes qui luttent lors des manifestations du parti d’extrème droite Pediga. Des dommages pour un montant de 50.000 euros sont reclamés aux quelques anarchistes qui ont résistés lors de l’expulsion du centre social De Vloek, après 13 ans d’occupation. Le maire a aussi essayé de fermer le Centre Autonome local. De plus, des manifestations ont été interdites, des gens ont été intimidés par la police à leur dominile et dans la rue, de nombreuses tentatives d’arrestation se sont produites, et il y a eu plusieurs tentatives de recrutements d’indics.

Ce n’est pas seulement une attaque contre des anti-fascistes et des anarchistes, c’est une attaque contre tous ceux et celles qui se battent contre le racisme, c’est un attaque contre ceux et celles qui se battent pour un monde sans exploitation et sans discrimination, c’est une attaque contre nous tou(te)s. Et cette attaque ne peut rester sans réponse! Ceci est un appel à la solidarité, parce que la solidarité est notre arme contre l’isolement dans lequel la police et la mairie voudraient nous forcer. Nous devons défendre nos espaces et structures autonomes! Read More

Saint-Denis (93): portes ouvertes, manif et procès de l’Attiéké

Depuis trois ans, nous occupons le 31 boulevard Marcel Sembat à Saint-Denis, pour en faire un lieu d’habitation et de solidarité directe, de vie quotidienne et d’organisation politique.

Nous sommes avec ou sans papiers, avec ou sans boulot, avec ou sans logement, du Mali, de Roumanie, de Kabylie, de France, du Burkina Faso, de Catalogne, de Côte d’Ivoire, du Cap Vert, d’Italie… Nous essayons d’avancer ensemble.

Le centre social Attiéké est auto-organisé et indépendant de toute institution, de tout parti et de toute entreprise. Read More

Phnom Penh (Cambodge): bref récit de la manif du World Habitat Day

Lundi 10 octobre 2016, une manifestation s’est tenue à Phnom Penh dans le cadre du World Habitat Day.

La revendication principale était simple: que le gouvernement cambodgien cesse d’expulser les gens de leurs logements et de leurs terres.

Dans le pays ces dernières années, des dizaines de milliers de personnes ont été expulsées pour laisser place à des projets capitalistes. Read More

Calais : récit et réflexions à propos de la manif interdite du 1er octobre

Ce samedi 1er octobre, une manifestation de solidarité avec les migrant·e·s était prévue à Calais, au départ de la « Jungle », nom donné au plus grand bidonville de France, où vivent plusieurs milliers de migrants (pratiquement que des hommes). La manifestation devait traverser Calais pour finir au centre-ville.

Deux jours avant, la manif était « interdite » par la préfète du Pas-de-Calais, Fabienne Buccio, qui annonçait « l’interdiction de toute manifestation revendicative en lien avec la question des migrants à Calais, Sangatte, Coquelles, Fréthun et Marck-en-Calaisis, pour l’ensemble de la journée du 1er octobre 2016 ».

Il n’y avait pourtant aucun souci pour manifester un mois plus tôt contre la présence de migrants à Calais… Mais, là, pas moyen d’exprimer sa solidarité avec les migrants, surtout pas en plein centre-ville. Read More

Calais : bienvenue aux migrant·e·s ! Manif le 1er octobre 2016

Un an après la noyade du petit Aylan Kurdi sur les côtes grecques, qui semblait avoir secoué les consciences des politiciens européens, on meurt toujours en nombre en Méditerranée, sur le chemin vers l’Europe et à ses frontières intérieures et extérieures. À Calais la population du bidonville dépasse les 10 000 personnes dans des conditions de vie toujours plus effroyables ! Là comme ailleurs en Europe, la situation ne fait que s’aggraver pour les migrants, démontrant ainsi l’inefficacité et le caractère meurtrier des politiques actuelles.
À Calais, le démantèlement du camp annoncé par les uns et réclamé par les autres, ne saurait être une solution ! Read More