Berlin: appel à la solidarité avec l’espace autonome « Rigaer94 » expulsé

Chaque expulsion a son prix – Manifs les 5 et 9 juillet à Berlin

Cela fait maintenant plus d’une semaine que nos portes ont été découpées et que les flics et agents de sécurité ont envahi nos espaces de vie autogérés, s’installant dans les escaliers et dans nos espaces collectifs. Dès lors, l’expulsion et la destruction du rez-de-chaussée de notre maison collective a augmenté en vitesse et en agressivité. Notre espace social (comprenant le bar, espace de rencontres et de projection) la Kadterschmiede, nos atelier, laverie, grenier et jardin ont été réduits en poussière tandis que les containers ont été remplis avec nos affaires et notre histoire collective.

Notre projet rebelle et émancipateur a été supplanté par des laquais écervelés en uniformes, et nous sommes furieux, et pas seulement car nous sommes habitués à une meilleure compagnie que celle-ci. De toute façon nous faisons peu de différence entre ces cerbères en uniforme envoyés par l’Etat ou ceux des agences de sécurité privée. Read More

Montréal (Québec): vague d’actions directes contre la bourgeoisie

[Note du Chat Noir Émeutier: depuis près d’un an et demi, les bourgeois de St-Henri sont la cible d’attaques multiformes et fréquentes contre leurs commerces. Un communiqué évoquait il y a quelques temps les profonds changements du quartier St-Henri et l’embourgeoisement du secteur de la rue Notre-Dame. Voir également ici et .]

Nouvelle vague de vandalisme dans le quartier Saint-Henri

Nouvelle année, nouvelle vague de vandalisme antibourgeoisie dans le quartier montréalais Saint-Henri, où deux restaurants ont été la cible de vandales. Read More

Montreuil (93): quelques actions suite à l’expulsion de la Renardière

Dès le lendemain de l’expulsion violente de la Renardière, des tags sont apparus sur les murs du quartier, notamment sur la façade extérieure du garage de la Renardière (« Les maisons sont vides / Occupations / Les loyers sont chers », en référence directe à un des slogans chantés sur le toit et au sol le jour de l’expulsion) et sur les panneaux des chantiers Nexity, société immobilière à la pointe de la gentrification du quartier avec la Ville de Montreuil, Est-Ensemble et Le Crédit Agricole. Read More

Berlin (Allemagne): à coups de peinture ou d’incendie, sus à l’embourgeoisement !

La lutte contre l’embourgeoisement des quartiers de Berin ne connaît aucun répit, notamment dans le quartier de Kreuzberg. Une petite liste non-exhaustive des diverses attaques contre les édifices de l’embourgeoisement, classées par ordre antéchronologique:

  • Dans la soirée de mardi 13 octobre à Mitte, aux alentours de 22h00, un nouvel immeuble en construction de la Sebastianstraße a été incendié. Les matériaux du chantier ont été sérieusement endommagés par l’incendie qui, d’après la police, est sans aucun doute d’origine volontaire.

Londres (Angleterre): Le squat Mamelon Tower a été expulsé par la police anti-émeute après six heures de résistance

Lundi 5 octobre 2015, dans le quartier de Kentish, au nord de Londres, des brigades anti-émeutes du TSG (Territorial Support Group) sont venus en nombre aux côtés de « bailiffs » (sortes d’huissiers assermentés anglais) pour expulser le squat Mamelon Tower, qui avait été occupé par le collectif Squatters & Homeless Autonomy (SHA). La fine fleur des têtes de cons de la police est alors tombée sur une résistance déterminée aux barricades conséquentes, si bien qu’il leur aura fallu six heures pour entrer dans le bâtiment. Six personnes ont été arrétées pour rébellion. Read More

Londres (Angleterre): récit de la “Fuck Parade” contre l’embourgeoisement à Shoreditch

Samedi 26 septembre 2015, une manif contre l’embourgeoisement de l’est de Londres appelée “Fuck Parade” a réuni plusieurs centaines de personnes. A l’initiative entre autres du groupe anarchiste “Class War” [1], les participants étaient la plupart équipés de torches et de masques de cochons pour symboliser les promoteurs et autres bourgeois qui investissent le quartier. Une mascotte de carnaval représentant un flic-hipster a été crâmée à la fin de la marche.

eastlondon2 Read More

Bienne: Deuxième Critical Mass en soutien à la Katapult et ultimatum d’évacuation!

Petit retour sur la lutte en cours autour de la maison occupée la Katapult et sur la deuxième Critical Mass de soutien qui a eu lieu ce mardi 25 août à Bienne. Pour la deuxième semaine consécutive, une septantaine de personnes ont pris part à cette manif sur roues qui a sillonné les rue du centre-ville biennois.

De nouveau, l’appel à manifester s’est fait en soutien au squat de la Katapult. La maison vide durant 5 ans et occupée depuis un mois et demi est depuis 2 semaines en danger d’évacuation, les tentatives des négociations des occupant-e-s n’ayant encore abouti à rien de concret du coté du proprio. Le jour d’après la Critical Mass, la maison à reçu un avis d’évacuation pour mardi 1 septembre à 12h. La défense se prépare et plus d’infos seront bientôt publiées. Read More

Interview du zine Désurbanisme

Interview publiée en novembre 2014 dans le n°3 du zine dijonnais Less drugs More pills.

1 – Pourquoi est ce que tu as voulu rédiger ce fanzine à la main ?

Alors j’ai pas voulu le faire à l’ordinateur parce que j’ai voulu pouvoir le faire partout et tout le temps, j’avais pas un ordi avec moi et de le faire à la main c’était beaucoup plus simple. Et puis j’étais anti-industrielle, j’aimais pas les trucs technologiques, par principe. Et puis c’était pas nécessaire d’utiliser un ordi, mon zine allait être fait grâce à une photocopieuse, et c’était déjà bien. Read More

Etats-Unis: sabotages contre la gentrification en solidarité avec les rebelles de Baltimore

Portland, Oregon: sabotage anti-gentrification en solidarité avec la rébellion de Baltimore

Dans la nuit de mardi 28 avril 2015, des piquets d’arpentage ont été arrachés sur le site d’un pavillon en construction à N. Williams Ave au nord de Portland: c’est un petit acte de solidarité avec le soulèvement de Baltimore effectué dans un effort de mettre évidence la relation entre la gentrification et le maintien de la suprématie blanche, la répression policière et le déplacement. Les dépossédés de Baltimore ne sont pas seuls dans leur désir de rendre les coups à une société qui est intolérable. Read More

Londres: actions directes contre la gentrification

Samedi 25 avril, plusieurs centaines de personnes ont manifesté à Brixton (quartier sud de Londres) pour protester contre la gentrification en cours et notamment l’augmentation des loyers dits “sociaux”. La manif, appelée par Reclaim Brixton, avait commencé par l’envahissement de la mairie qui a été redécorée par des banderoles. Quelques minutes plus tard, un groupe de manifestant-es a décidé de rompre avec l’atmosphère carnavalesque et a explosé les vitres du promoteur immobilier Foxton sur Brixton Road: un tag disant “Yuppies[*] dégagez!” a également été laissé sur un bout de la vitrine qui restait. Une rangée de flics s’est positionnée pour protéger l’agence et une personne a été arrêtée dans la foulée pour cette attaque. Plusieurs carrefours, rues et voies de transports urbains ont été bloqués dans le quartier. Read More

Besançon: un promoteur se fait repeindre

Entre mercredi 25 et jeudi 26 mars 2015, les bureaux du promoteur immobilier SMCI – Pierre&Vie, situés rue Gambetta, ont été maculés de peinture noire.

Il s’agit d’une petite réponse à l’activité dégueulasse de SMCI durant ces dernières années à Besançon. Par ces nombreux projets destinés à attirer bourgeois et investisseurs, SMCI est une cible idéale pour quiconque voulant résister à la gentrification des quartiers populaires.

Read More

Oakland (USA): harceler les entreprises technologiques, vecteurs de gentrification

Un bus Google a été bombardé de peinture dans le quartier Temescal durant le trajet du matin. Le bus était entièrement de Google.

Google, Facebook et les autres entreprises de haute technologie ont été sommés de partir. Ils ne l’ont pas fait. On leur a dit pourquoi ils devaient partir. Ils n’en ont rien eu à foutre. Alors maintenant, ça nous est égal. Attendez-vous davantage à ce que les entreprises de haute technologie cessent leurs services de navette gratuite. Nos rues se remplissent de gens apolitiques collés à leurs smartphones. Ils font grimper les loyers. Nous ne pouvons pas payer nos loyers. Nous sommes expulsés. Nous sommes déplacés. Ils mènent la grande vie. Chaque fois qu’ils marchent dans la rue, nous voyons leur richesse, leur privilège, leur confort. Derrière eux, nous voyons le problème des SDF, la toxicomanie, la violence et le désespoir. Ils ne se soucient que d’eux-mêmes. Nous nous soucions des gens. Read More

Lille: attaque à la peinture contre la gentrification et les expulsions

Attaque à la peinture de la mairie, la gendarmerie, la « Maison du hip-hop » et de l’Institut Pasteur

Dans la nuit du 23 au 24 [mars 2015] ont été attaquées à coup de peinture les façades de la mairie, de la gendarmerie, de la Mangouste anciennement occupée et de la Maison du hip-hop. Nous avons choisi ces cibles pour nous opposer à la réhabilitation des quartiers populaires et à la politique de la ville qui expulse les pauvres pour rendre ses quartiers plus rentables pour les promoteurs immobiliers. Read More

Seine-Saint-Denis: diffusion de tracts et table de presse dans le Bas Montreuil – Bas Bagnolet

Du vin chaud contre la chasse aux biffins !
Du café en solidarité avec les personnes menacées d’expulsion rue de l’Avenir !
Du thé en soutien au collectif Baras qui lutte pour des papiers et des logements !
Et du jus d’orange… devinez pourquoi !

RDV samedi 14 mars à 15h au métro Robespierre, au niveau de la grande entrée du métro (celle proche de la rue Robespierre).

On ne fera pas qu’y boire, il y aura des banderoles, une petite table de presse, et on y distribuera entre autres le tract ci-dessous: Read More

Zürich: la police s’interroge

Au XIIe siècle, les voyageurs qui arrivaient à Zurich, pouvaient lire cette inscription à l’entrée de la ville : « Zurich, noble par la richesse de beaucoup de choses ».
Elle occupe aujourd’hui la troisième place dans le classement des villes où habiter coûte le plus cher ; la seconde dans le classement des villes du monde où il fait bon vivre.

Vendredi 12 décembre, il semblerait que 200 habitants mécontents se soient retrouvés à la nuit tombée. Après avoir déroulé une banderole sur laquelle était inscrit « reprenons la rue », ils se seraient mis en ordre de marche, parcourant la ville, le visage dissimulé. Read More